Le coaching en entreprise

satisfaction



La principale mission du coach : faire progresser le management

Rares sont les études chiffrées sur le phénomène du coaching en entreprise. En interrogeant 265 entreprises sur leur pratique, leur vision et leur analyse du coaching, 57 % des entreprises pratiquent de façon occasionnelle le coaching pour leurs salariés, 6 % y ont recours couramment.


Principales situations où le coaching est recommandé :

Développer son leadership, son style de management, nouvelles responsabilités : 81 %

Améliorer le fonctionnement avec son équipe : 67 %

Accompagnement sur un enjeu fort : 54 %
Prise d’un nouveau poste : 50 %
Accompagnement dans les changements de l’entreprise : 36 %


Sans surprise, les missions attribuées au coaching concernent avant tout le management au sens large. 81 % des entreprises s’appuient ainsi sur cette formule quand il s’agit d’accompagner un cadre dans son évolution professionnelle ou de le faire progresser dans sa pratique du management. De la même manière, 67 % des entreprises ont recours au coaching pour résoudre les problèmes relationnels, à savoir le mode de fonctionnement entre un manager et son équipe.


Autre mission fréquente :

Epauler un cadre lors d’un projet d’ampleur. 54 % des entreprises admettent se servir du coaching pour « l’accompagnement sur un enjeu fort ». Dans le même esprit, elles sont 50 % à avoir le réflexe coaching lors d’une prise de poste pour un manager. On le voit au travers de ces différentes missions, le coaching est donc avant tout perçu par les entreprises comme un support direct pour un manager, ou une équipe,confronté à une évolution de son environnement.


Qui sont les prescripteurs du coaching en entreprise :

Direction Ressources Humaines : 90 %
Direction Générale : 51 %
Managers : 21 %


Le choix du coach :

Uniquement de coachs externes : 55 %
Uniquement des coachs internes : 1 %
Une combinaison de coachs externes et internes selon les besoins : 43 %


A l’origine des missions de coaching, le service des ressources humaines apparaît comme le principal prescripteur. Dans 90 % des cas, les missions de coaching sont déterminées par la DRH. Suivent la direction générale ou un membre du comité de direction (51 %). On notera que pour 51 % des entreprises, la mise en place des missions de coaching repose sur deux niveaux de prescription différents. Ces missions, dans leur majorité (55 %), sont réalisées avec le soutien exclusif de coachs externes. Sur le plan de l’organisation, dans 59 % des entreprises le budget alloué par personne coachée est inférieur à 15’000.– CHF. Enfin, la durée moyenne d’un coaching se situe, pour 62 % des entreprises, entre quatre et huit mois.


Source: JournaulduNet.com/Management

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *