Sponsoring 2014

 dsc_5071-1  stephane abry barrage de cleuson 48h antibes - stephane abry 


Devenez sponsors, partenaires ou soutenez-moi à titre privé. Différentes formes de sponsoring (internet, vêtements…) s’offrent à vous afin de mettre en avant votre commerce ou votre entreprise. Vous associez ainsi votre image à des valeurs fortes : le goût de l’effort, l’endurance, la force, la ténacité, l’esprit de différence et la liberté.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour vous mettre en avant sur mon site www.stephane-abry.com (Raison sociale, adresse, lien internet, logo…)

Ou vous préférez donner plus de visibilité à votre entreprise sur mes vêtements ? 

Mieux encore, sur mon site et mes vêtements ?

Ou encore profiter d’ateliers et conférences sur la préparation mentale (pour l’ensemble de votre personnel, soirées avec vos clients, soirées de fin d’année…)

Demandez le dossier de sponsoring (version PDF), ou prenez contact par mail ou par téléphone. 

 

Stéphane Abry

contact@stephane-abry.com

0041 (0) 78 88 37 2 37

 

 

oakley1

Sport : Choix des lunettes

 Choisir des lunettes de soleil pour la pratique du sport

oakley1

Le choix d’une bonne paire de lunettes de sport exige un minimum de réflexion et de comparaison, en effet le choix et la diversité des modèles proposés et très vaste et il est nécessaire de regarder d’un peu plus près pour trouver le modèle idéal.

Avant tout le choix d’une paire de lunettes spécifiques pour le sport est indispensable pour pratiquer son activité sportive favorite, vous n’auriez pas l’envie de courir avec vos chaussures de ville ou encore de faire du vélo en pantoufle. Le port d’une paire de lunettes de soleil adaptées pour la pratique du sport va de soi.

Pour disposer d’une lunette solaire sportive de qualité, il faudra respecter les 5 critères de base pour votre monture et vos verres, afin que vos lunettes de soleil sport vous apportent un équilibre des performances entre confort de vision et protection.

Vos lunettes de sport devront répondre aux critères suivants pour vous apporter qualité optique et visuelle et rendre leur utilisation agréable :

 

  • L’ensemble cadre optique, monture et verres doivent être légers et solides
  •  
  • La forme doit être adaptée à la morphologie de votre visage (largeur des tempes)
  •  
  • Les verres solaires doivent être UV400 100% filtrants
  •  
  • La catégorie de filtration des verres doit être adaptée à la pratique de l’activité sportive visée (voir couleur des verres ci-dessous)
  •  
  • Des protections de confort seront présentes pour améliorer la tenue des lunettes sur le visage

 

Le matériau utilisé pour la fabrication des montures est important. Pour les activités sportives, l’utilisation du nylon haut de gamme est de rigueur. Le grilamid est le matériau idéal pour ses performances techniques extrêmes en terme de résistance et de résilience. Virtuellement incassable, mémorisant les formes, le nylon grilamid dispose de propriétés d’écoulement de la transpiration excellente.

 

Choisir de bons verres solaires pour la pratique du sport :

Pour les verres solaires, un matériau léger et technique s’impose. Types enveloppants (verres courbés ou basés), les verres polycarbonate sont résistants et offrent une grande variété de traitements de surface et de couleurs. Le polycarbonate représente un bon équilibre entre qualité optique et solidité.

 

Couleur des verres et vision sportive

La couleur est également importante lors de l’utilisation de lunettes de sport.

 

  • Verres gris : bonne restitution naturelle des couleurs et adaptés à la majorité des situations
  •  
  • Verres ambre : contrastes améliorés et netteté des images accrues
  •  
  • Verres orange : à utiliser en situation de luminosité faible ou alternance ombre/ensoleillement moyen (ex : VTT en forêt)
  •  
  • Verres jaunes : contrastes puissants pour les situations de luminosité très faible (ex : tombée de la nuit)
  •  
  • Verres transparent : protection de confort des yeux du sportif mais ne protègent pas de l’ensoleillement et de l’éblouissement

 

Les protections de confort des montures sont importants, tel que gommes adhérentes sur le nez, embouts de branches souples ou encore mousses de protection sur le haut des  montures. Le but de ces protections servent à l’optimisation du confort des lunettes de sport et à réduire les vibrations, à faciliter l’écoulement de l’eau et en particulier la transpiration, à augmenter la ventilation entre les verres et le pourtour oculaire afin de limiter et éliminer la formation de buée.

 

www lagrandelunetterie chAvant de vous décider comparez plusieurs paires de lunettes et prenez le temps de tester plusieurs marques, les plus chères ne sont pas forcément les meilleures, mais dans la plus part des cas il faut quand même privilégier les lunettes de marque qui restent un gage de qualité.

Bon choix !

 

Joël Pasquier – La Grande Lunetterie (Monthey & Aigle)

 

Les bonnes résolutions 2014

 

  un coureur qui ne court pas est en danger

Chaque fois c’est pareil ! Au passage à la nouvelle année nous définissons des engagements et nous nous le promettons : nous nous y tiendrons ! Au final, en fin d’année, peu de résolutions sont  vraiment tenues. La faute à qui ? A personne. C’est « la faute » à une clarification d’objectif pas assez pointue.

Que voulez-vous en 2014 ?

  • Arrêter de fumer ?
  • Penser à vous ?
  • Perdre quelques kilos ?
  • Cesser de remettre à demain ?
  • Faire plus de sport ?
  • Changer de travail ?
  • Moins regarder la télévision ?
  • Lire plus souvent ?
  • Equilibrer votre alimentation ?
  • Oser dire non ?
  • Sortir plus ?

Et pour la course à pied ? Que souhaitez-vous vraiment en 2014 ?

  • Courir 10 km à l’aise ?
  • Battre votre record sur semi-marathon ?
  • Perdre quelques kilos en mangeant moins et en courant plus ?
  • Cesser de remettre à demain vos sorties, même si la météo n’est pas à votre goût ?
  • Faire plus de course à pied et passer de 3 à 4 séances hebdomadaires ?
  • Changer vos parcours afin de retrouver de la motivation et du plaisir dans vos entraînements ?
  • Vous lancer sur marathon ! Cette fois-ci c’est la bonne ?
  • Vous documenter plus sur la pratique du running ? 
  • Equilibrer votre alimentation afin d’être plus efficace en trail ?
  • Oser vous lancer de nouveau défi en course à pied et peu importe ce qu’en diront les autres ?
  • Courir pour vous aider dans l’arrêt de la cigarette ?
  • Retrouver un esprit de liberté grâce à une pratique régulière ?
  • Courir plus en montagne et vous sentir vivant, tonifié, heureux ?
  • Garder la forme ? La santé ? Mieux respirer ? Renforcer votre corps ?
  • Soutenir une association avec un système de parrainage de kilomètres ?

– Clarifiez précisément ce que vous voulez entreprendre pour vous. Formulez positivement votre but, votre objectif… Voyez-vous le réussir, ressentez-le profondément, soyez attentif au son, aux odeurs et peut-être au goût, en d’autres termes, projetez-vous sensoriellement dans l’avenir. Soyez au clair avec votre motivation (en quoi est-ce important de réussir votre objectif ?). Définissez les étapes pour y arriver. Soyez certain qu’il soit réaliste et réalisable mais faites en sorte qu’il soit un tant soit peu un défi, car si votre objectif est trop facile vous n’en retirez aucune satisfaction.

– Quand vous êtes au clair avec votre objectif ne le remettez pas au lendemain, faites un pas tout de suite pour l’atteindre. Passez à l’action, mettez maintenant quelque chose en place de manière à entrer en mouvement.

– Je vous suggère de ne pas avoir plus de 3 objectifs en même temps afin d’éviter de vous disperser et je vous souhaite de tenir vos bonnes résolutions !

 

Source : Jiwok
 
mizuno-wave-harrier-3-h-noir-vert-bleu

Mizuno Harrier 3

  

mizuno-wave-harrier-3-h-noir-vert-bleuAprès 12 jours sans courir c’était la reprise cet après-midi. 10 km sur chemin, 320 D+ et 56 mns d’un grand bol d’air au soleil. 

J’en ai profité pour faire ma 1ère sortie avec les Mizuno Harrier 3 ! La marque japonaise a fait le forcing pour développer une basket aux multiples qualités dont une très bonne adhérence au sol. 

J’ai trouvé ce très bon test sur le site Flying Blue Running. Et ça en dit long sur la qualité de cette basket de trail, en voici un extrait : 

« La Mizuno Wave Harrier 3 est dotée d’une semelle à profil bas permettant une foulée près du sol, stable et réactive. La chaussure est légère et confortable au pied. Un souci de moins : les lacets à la structure spéciale ne se défont pas pendant la course. Mais le plus impressionnant est sans doute la semelle extérieure et ses crans épais, bien espacés. Vous pouvez dévaler des pentes couvertes de feuilles mouillées de façon assez détendue, sans glisser. Même chose pour les sentiers boueux sur lesquels la chaussure vous offre alors une excellente adhérence au sol. Elle est aussi dotée de juste ce qu’il faut d’amorti pour permettre éventuellement des courses sur route. Mais c’est lorsque vous les portez pour courir dans les bois et en montagne que vous profitez vraiment pleinement de ces chaussures.

Mizuno a intégré beaucoup de technologie dans cette chaussure. L’Harrier 3 de Mizuno est dotée de la technologie Smoothride. La construction X-Wave de l’Harrier 3 offre un soutien médian et latéral, une absorption maximale de la force et une dispersion des chocs. La technologie Smoothride vous aide à dérouler vos orteils plus efficacement. La semelle, en caoutchouc et cuir synthétique, permet une plus grande traction sur sol détrempé. Mizuno appelle cette technologie : la technologie « wet traction », un système d’accroche sur terrain humide. Mizuno a soumis la semelle du talon extérieur – la partie généralement la plus exposée – à sa technologie X10. Afin de garantir l’adhérence au sol et une utilisation prolongée, cette partie est fabriquée en caoutchouc carbone recyclable. »

Mes 1ères sensations : légèreté, accroche, rigidité et souplesse associée, course quasi automatique sur le devant du pied, ce dont me parlait très bien le coureur Thierry Manlay. Cette façon de courir me demandera un peu de pratique mais gros avantage de faire travailler d’autres groupes musculaires que sur une pause de pied à plat ou sur le talon. 

Je vais encore, évidemment les tester, les faire et je vous tiens au jus !

Flying Blue Running

Mizuno Suisse

Mizuno Wikipédia

 

Record du monde des 12h sur home trainer 2014

  logo record noir et bleu - stephane abry

On remet ça ! Ma 2ème tentative du record du monde des 12h sur tapis de course aura lieu le 25 avril 2014.

Pour le moment toujours 146 km à courir pour décrocher le titre. Je tenterai de battre le record de l’Allemand Robert Wimmer. Il a couru 145.55 km le 07 mars 2009 (Il existe un autre record validé par le livre Guinness des Records. Il a été effectué par Chris Solarz le 18 janvier 2014 il est de 124 km). Celui que je vise est donc celui qui fait référence en ultramarathon (145.55 km)

Ce défi aura lieu à Martigny (canton du Valais – Suisse) de 07h45 à 19h45 au Salon Prim’Vert. Vous pourrez également suivre ce défi en direct sur internet (plus d’infos à suivre). Si vous décidez de retransmettre la tentative de ce record en live dans votre établissement ou entreprise nous vous ferons volontiers une dédicace durant la journée (prenez contact avec nous à : contact@stephane-abry.com) L’ensemble du projet sera aussi relayé sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

A cette occasion je dédie ce défi à l’association ELA ! Une page spéciale de soutien est créée – Record 12h en faveur d’ELA Vous pouvez dès à présent soutenir l’association avec un don ! Le 25 avril il vous sera aussi possible de verser votre don directement sur place au Salon Prim’vert.

Suivi en live : www.146km.ch

D’avance un grand merci pour tous vos soutiens et partenariats !

Juge 1 : Eusebio Bochons

Juge 2 : Pascal Priamo

*** Je vous donne aussi rendez-vous dès 10h, le samedi 19 avril, au magasin Athleticum de Collombey pour vous présenter cette tentative de record 

primvert logo ela logo luniv powerbar logo 2014 mizuno logo athleticum team ur

 

Récolte de fonds pour l’association ELA

Record du monde des 12h sur home trainer (2012)

*** Partenariats, sponsorings et soutiens : contact@stephane-abry.com *** 

 

 

24h de Grenoble 2013 – CR

 

24h de grenoble 5 

Environ 1/4 d’heure avant le départ, juste après le briefing de course

24h de grenoble 2 24h de grenoble 6

Avec Corrine et Carole

24h de grenoble 3 24h de grenoble 8

J’y suis allé, j’ai couru, j’ai vu et je suis revenu après 97 km… Pas d’excuse à trouver, je n’étais tout simplement pas remis des 175 de l’UltraTour du Léman d’il y a 3 semaines. Encore trop de fatigue dans les jambes. J’avais des débuts de contractures déjà dans la 1ère heure. C’est la 1ère fois que cela m’arrive sur un 24h je suis allé 2 fois aux massages (environ 2 heures d’arrêts). 

24h de grenoble 4 24h de grenoble 7

La pluie n’a pas été gênante, le ravito était pour ma part parfait et mes accompagnateurs (Pierre-Alain & Eric) étaient à mes petits soins.

24h de grenoble 1

Dans la nuit j’ai fait un début de malaise (rien de grave), une baisse de tension qui m’a poussé à stopper sur conseils des médecins. 

Je suis rentré avec un moral au beau fixe, pas de regret… C’est une belle expérience qui m’a permis d’observer les meilleur(e)s de la discipline. Je reviens chez moi avec encore plus l’envie de courir !

24h de Grenoble – Chpt de France

 
24h de grenoble afficheLes 05 et 06 octobre 2013, départ à 10h00. Je porterai le dossard 143 ! 
 
Le circuit est de 1,051 km (remesuré le jour de la course) qui pourra accueillir plus ou moins 160 athlètes. Labellisation Nationale
Parcours ultraplat avec 65 % de bitume et 35 % de stabilisé.
 
3 semaines entre l’UltraTour du Léman et ces 24h de Grenoble (championnats de France), positif ou négatif pour la récupération ?
 
Négatif :
 
Peu de temps pour récupérer, surtout pour éviter d’éventuelles blessures, y aller avec une grosse fatigue, le pic de forme n’arrivera peut-être pas durant cette compétition, risque d’abandon pour cause de manque d’énergie…
 
Positif :
 
C’est une manière de garder le rythme, l’énergie du moment, être « dedans », l’UTL peut être vu comme une très jolie préparation à ces 24h, le mental est au top…
 
Réflexions :
 
Participer à cette course est pour moi plus qu’une présence. Peut-être (c’est la loi de l’ultra) devrais-je stopper plus vite que prévu. Ce n’est pas pessimiste d’y penser, c’est s’y préparer. Je sais que si je suis prêt à abandonner je suis aussi prêt à m’accrocher.
 
J’avais décidé de ne pas y aller et puis l’occasion est trop belle de courir avec les meilleurs coureurs Français de la discipline. 
 
Donc, la stratégie est simple. J’ai le fond, il me faut « juste » garder la forme (voire l’optimiser) d’ici au 05 cotobre. Etre en forme ne veut pas dire rester devant la télévision et dormir 14h par nuit. Je vais devoir être très à l’écoute de mes sensations et courir pour que mon corps garde du dynamisme.
 
Ce n’est pas en quelques jours que je vais gagner en vitesse donc j’accepte celle qui est la mienne à l’heure actuelle. 
 
Je vais faire le choix de ne pas m’entraîner durant les jours à venir mais de me faire des sorties plaisir. Je veux prendre mon pied, m’amuser, m’éclater et je souhaite aller à Grenoble avec cet état d’esprit.
 
Bonne ou mauvaise stratégie ? Je me ferai un feedback le 06 octobre.
 

Un grand merci à Corrine, PA et son frère pour leur coup de pouce !