24h de Bâle 2013 la pression monte

24h de bale 2013 - stephane abry

A quelques jours des 24h de Bâle 2013 (lundi 29 avril 2013) je sens la pression monter et elle m’installe dans un état second. J’ai cette sensation avant chaque course. C’est un ressenti bizarre et presque agréable. Il ne l’est pas tout à fait car cette une sorte d’état hypnotique comme « dans le coton » durant lequel mon rapport au temps est totalement chamboulé (beaucoup de sommeil, les heures en journée passent « plus vite » que d’habitude et j’ai cette impression de manquer de temps tout en en ayant trop… Pour le côté positif je me sens zen, relaxé, un peu engourdi, mon corps est un peu anesthésié. Je ne sais pas pour quelle raison ma psyché et mon physique réagissent ainsi. Je crois (au risque de me tromper) que c’est une façon pour moi de bien me reposer et faire du jus avant le jour J.

stephane abry 24h bale 2012

Je n’étais pas certain de participer à cette compétition alors mon entraînement n’est peut-être pas à la hauteur de la marque kilométrique que j’aimerais atteindre (220 km), mais mon moral et mon mental sont aux top pour y aller. A vrai dire j’ai hâte d’être à samedi midi pour prendre le départ et me lancer dans l’aventure. On ne sait ce que l’on vaut sur un format 24h qu’à la fin. Il y a tellement de paramètres à prendre en compte (entre autre la forme du jour qui est cruciale) qu’il est quasi impossible de dire : « Voià ce qui va se passer ».

L’entraînement est important certes mais… :

Le mental joue aussi un rôle essentiel.

L’équipe qui entoure.

L’alimentation.

L’hydratation.

La santé (muscles, intestins, estomac, sommeil…).

L’équipement.

La vie et ses aléas.

Et ce qui ne dépend pas de nous… la météo ! Je me souviens en 2010 avoir un gros ras-le-bol de la pluie et du froid de la nuit.

stephane abry - hydratation

Cette année, mes proches et ceux qui me soutiennent seront de nouveau dans mes pensées durant cette course sur ce circuit d’environ 1’100 mètres.

Je pense aux amis, à l’équipe, aux partenaires et sponsors, à celles et ceux qui m’aident de différentes manières, à ma fille et aussi à mon père pour qui j’aurai des pensées toutes particulières.

50 ? 100 ? 150 ? 220 km ? Réponse dimanche 05 mai 2013 à 12h00 

 

 

 

 

 

 

 

 

24h de Bâle 2013