Sortie longue 6-12-2015 stephane abry 3

49 km de bonnes sensations

49 km de bonnes sensations

Samedi soir vers 22 heures je me suis décidé à faire une sortie longue dimanche. Tout est parti d’un moment de plaisanterie avec ma moitié. Du coup j’ai dû organiser au dernier moment. Cela dit, j’aime bien ces moments de folies ! Sans entrer dans tous les détails je devais entre autres charger mon sac-à-dos avec des effets personnels car je ne comptais pas rentrer chez moi avant lundi. Ca a permis, je l’avoue, à apporter encore plus de fun dans cette sortie « improvisée ».

Dimanche matin je me suis levé à 6 heures et j’ai pris un petit-déjeuner plutôt traditionnel. J’aimerais vous faire rêver sur le menu en vous postant de jolies photos sorties d’un livre de Philippe Etchebest, mais ma foi, ce n’est pas le cas ! J’ai mangé 5 tartines beurre/confiture, un kiwi, 2 tranches de jambon et j’ai bu 2 cafés longs, 2 grands verres d’eau et 6 gouttes de vitamine D… Donc rien d’extraordinaire.

Sortie longue 6-12-2015 stephane abry 2J’ai ensuite préparé mon sac-à-dos avec 2 litres de boisson isotonique*, mes vêtements de rechange, un gel, des gaufrettes énergétiques et 2 barres de céréales adaptées aux sorties longues. Vous ajoutez un peu de monnaie, des mouchoirs en papier (ça sert surtout pour les besoins pressants qui peuvent apparaître…) et vous arrivez assez vite à un poids de 4 bons kilos.

Concernant mon équipement j’ai opté pour bonnet, gants, lunettes, collant long et 4 couches (t-shirt, manches longues et vestes). Je n’ai pas regretté ce choix. Le long du Rhône j’ai même mis en plus la capuche pour renforcer l’effet de la chaleur. Celles et ceux qui me connaissent savent combien je suis frileux. Depuis quelques semaines j’attends (déjà) avec impatience l’arrivée de l’été 😉

Départ vers 08h45 en longeant le Rhône, de Sion jusqu’à Monthey (Valais – Suisse).

La gestion

L’idée n’était pas de faire un chrono, juste faire du kil afin monter en charge tranquillement dans les semaines à venir en vue de ma préparation aux 24h de Bâle fin avril/début mai. Je me suis calé sur le premier semi à 10-11 km/h. Mentalement rien de spécial à évoquer, j’ai juste couru en pensant à divers sujets qui composent ma vie.

Vers Fully j’ai été rejoint quelques minutes par une coureuse, Rachel de Branson. Nous avons couru environ 3 km et évidemment quand 2 coureurs se rencontrent, de quoi parlent-ils ?

Sortie longue 6-12-2015 stephane abry 1Vers le 35ème km, Karyn m’a apporté une bouteille d’eau et a récupéré quelques affaires afin de soulager le poids du sac-à-dos. Et j’ai pris la route… chemin… qui mène aux Bains de Lavey. Je ne connaissais pas ce parcours. Joli, un peu de dénivelé, quelques chaines accrochées aux rochers pour se tenir afin de ne pas glisser quelques dizaines de mètres plus bas et rythme un peu cassé mais heureux de la découverte (surtout visuelle).

Ensuite j’ai trottiné jusqu’à Monthey avec quelques nausées qui sont apparues mais rien de grave. J’ai marché un peu, continué à boire malgré tout, mangé la moitié d’une barre de céréales et tout est rentré dans l’ordre.

Concernant l’hydratation et l’alimentation, rien de spécial : 1.5 litre de boisson iso, 300 ml d’eau, la moitié d’une barre énergétique et un gel. Je constate que je n’ai pas bu assez pour 05h30 de course mais cependant je n’ai pas ressenti de gêne liée à cette petite quantité descendue.

* Boisson isotonique Powerbar


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching

www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Jogging international hypnose stephane abry 1

Maître de son cerveau avec l’hypnose

Je vous suggère de lire le dossier sur l’hypnose dans le magazine Jogging International (daté janvier 2016). Maître de son cerveau avec l’hypnose et particulièrement dans l’ultramarathon.

 

J’ai été invité par l’hypnothérapeute et coureuse Séverine Duhau a évoqué mes expériences sur le sujet. Séverine est formatrice à l’Arche (direction Kevin Finel)

 

 

 

 

Jogging international hypnose stephane abry 2Hormis quelques modèles (entre autres un de Milton Erickson) appris lors de ma formation en PNL (Programmation Neuro Linguistique) chez Congruences, je me suis créé une palette de techniques d’auto-hypnose qui me servent lors de mes sorties longues.

 

J’utilise beaucoup la visualisation et la dissociation qui me permettent de mieux gérer les périodes difficiles que nous rencontrons lors des courses d’ultramarathon.

 

 

 

Jogging international hypnose stephane abry 3

Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching

www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching