valerie-jermann-sephane-abry

Renforcement musculaire

Je vous en parlais il y a quelques jours, j’ai décidé (enfin) de faire du renforcement musculaire ! Comme je souhaitais travailler correctement, prendre les bonnes postures, rester motivé avec cette nouvelle activité et suivre une progression logique je n’ai pas fait le choix d’applications, au contraire j’ai préféré être accompagné en vrai, en réel par une coach (Valérie Jermann).

L’avant

Un premier rendez-vous avec Valérie nous a permis de définir mes objectifs par rapport à l’ultramarathon : renforcer particulièrement le buste, les bras et sans oublier les jambes avec des mouvements dont je n’ai pas l’habitude. Surtout dans l’amplitude !

walking-lunge

Walking lunge

Première séance de renforcement musculaire

Aujourd’hui avait lieu notre première séance. Entraînement à l’air pur, au frais ! On s’était à peine dit bonjour que Valérie m’a tout de suite mis dans le bain : échauffement en footing (là je fais encore le malin) et des burpees. L’objectif du jour est qu’elle voit où j’en suis dans ma forme physique (hors course à pied). Elle m’explique les mouvements, me donne les consignes pour les postures à respecter afin d’éviter les blessures et elle m’en fait la démonstration.

Durant une heure, elle va me faire enchaîner des exercices que j’ai vus (vidéos) mais que je n’avais jamais pratiqués. On va bosser les triceps, les quadriceps, les ischios, la ceinture abdominale, faire monter le cardio avec des sprints après des séries de walking lunge…

Je découvre « un monde », je prends conscience de certains manques et je termine complètement satisfait de ce premier cours car je le vis comme une « révélation ». Peut-être que révélation est un peu fort… mais je vois déjà les intérêts pour ma pratique de l’ultrafond. Un bon complément pour améliorer ma passion de la course et gagner en tonicité !

J’avoue : après cette séance, je suis fatigué, claqué et les premières courbatures apparaissent !

La suite

Les entraînements sont donc programmés 3 fois par semaine, on y ajoute des séances d’assouplissements et évidemment je garde les entraînements running. Il va falloir juste trouver le bon rythme pour éviter le surentraînement.

Photos du buste « avant/après » ? On y pense 😉


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #ultrabry #ultramarathon #inspiration #motivation #abry

valerie-jermann-stephane-abry-crossfit-riviera

Valérie Jermann ma coach PPG

Pour la préparation de mon année d’ultramarathon en 2017 j’ai décidé d’attaquer plus sérieusement la PPG (préparation physique générale) avec une attention particulière sur la ceinture abdominale.

Afin d’éviter un affaissement trop rapide de la posture lors des courses d’ultrafond je fais donc appel à Valérie Jermann (CrossFit Trainer Level 1, CrossFit Endurance Trainer, CrossFit Mobility Trainer, Pole Dance Instructor) pour qu’elle me conseille et m’aide à gagner en efficacité en course à pied. De plus son accompagnement aura pour but d’améliorer ma tonicité (qualité indispensable pour passer au niveau supérieur).

Nous nous connaissons depuis plusieurs années, nous avons déjà collaboré sur différentes actions pour soutenir des associations et je l’ai vue évolué très positivement dans sa pratique sportive. Valérie a aussi l’avantage de connaitre la course à pied ce qui nous permet de nous comprendre facilement.

Déterminée, sérieuse et pro, je me réjouis de l’avoir comme coach en PPG et d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. D’avance un très grand merci pour son coaching !


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #ultrabry #ultramarathon #inspiration #motivation #abry

sa-fete

Ultrannée 2017

Combien de mercis devrais-je adresser en cette fin d’année ? Une multitude assurément ! Alors tu te reconnaîtras l’ami(e), le partenaire, le coureur, la coureuse, le sponsor, la connaissance…

Un grand merci à toi :

qui as pris soin de m’écouter vraiment

qui as pris le temps de poser sincèrement ta main sur mon épaule

qui m’as aidé

qui m’as redonné de la motivation

qui ne m’as pas jugé

qui as été patient

qui m’as laissé le temps de réfléchir

qui connais les mots qui me font du bien

qui respecte mes rêves

qui t’interdis de me donner des conseils

qui as couru à mes côtés

qui crois en moi

qui comprends mes valeurs

qui me soutiens

qui t’investis pour la réalisation de mes projets…

Je te souhaite du fond du coeur une ultrannée 2017 et beaucoup de bonheur pour toi et tes proches !

Ami calmant


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #ultrabry #ultramarathon #inspiration #motivation #abry

24h-bale-2016-abry

24h Bâle 2017

24h Bâle – terrain de jeux motivant !

Je l’aime bien ce grand rectangle, ce tour d’un peu plus d’un kilomètre où nous tournons durant 24 heures. On me demande souvent si cela n’est pas lassant de courir en « rond » durant ces nombreuses heures. Répondre que non serait un gros mensonge ! Il y a plusieurs phases : pour ma part les premières heures ne sont pas si difficiles car le corps et l’esprit sont frais. Au bout de 3-4 heures je ressens une lassitude « normale » et ensuite j’entre dans une déconnexion mentale qui ne laisse plus de place à ce genre de ressenti ou de pensée (lassitude). De plus ce format 24h est très confortable : nous avons à disposition quasi immédiate le ravitaillement, les médecins, les massages, les toilettes, les douches… Du coup, nous ne sommes jamais seuls, nous sommes entourés.

L’aventure c’est l’aventure

Retourner aux 24h de Bâle sera pour moi en 2017 l’occasion de revoir mes objectifs et surtout de définir une nouvelle façon d’aborder l’ultramarathon. En effet, après une fin d’année 2015 et une année 2016 un peu compliquées (chute, sinusite, gastro et une perte de motivation importante) j’ai eu largement le temps de cogiter et de revenir à l’envie de vivre des aventures. Je vais donc voir cette année 2017 avec cette stratégie de vivre une grande aventure. Cela n’empêche évidemment pas d’avoir un sous-objectif (kilométrage me concernant).

24h-bale-powerbar-abryConfirmer la marque

Quand on atteint la marque de 200 km c’est intéressant mais cela n’est qu’une étape. Je garde une grosse envie de taquiner les 220 km et ensuite de continuer sur les course en étapes (50 – 70 km/jour) qui me conviennent parfaitement et pour lesquelles je découvre une vraie passion.

Cependant comme me l’avait dit Mika Micaletti (spécialiste ultrafond, record du monde 6 jours sur tapis de course) il est essentiel de confirmer son record perso avant de passer au niveau supérieur. Et comme il avait raison ! Depuis 2012 je n’ai pas réussi à recourir ces 200 km. Soit par excès d’enthousiasme, soit par manque de niaque, soit à cause d’un souci physique…

Donc pour les 13 et 14 mai 2017 je visionne une jolie aventure pour confirmer les 200 kils !

La préparation

J’ai testé plusieurs stratégies depuis quelques années : plus de travail de qualité, moins de kilométrage aux entraînements… Mon feedback me démontre que pour être prêt le jour J (celui qui compte) je dois manger des kilomètres. Certainement que mon passé non-sportif ne me permet pas de m’appuyer sur des bases solides d’athlétisme. J’ai le sentiment que je dois donc compenser pour me sentir en forme lors de compétitions.

Cette année j’ai décidé de faire un travail plus important en PPG (préparation physique générale) et je pense avoir trouvé la bonne personne qui pourra me coacher dans ce domaine (infos à suivre).

Concernant les entraînements en course à pied, je reprends mes bonnes habitudes : « faire du kil » pour inscrire physiquement et mentalement la charge kilométrique afin de la rendre plus accessible au fil des jours.

Ces entraînements pour les 24h de Bâle me permettront de préparer une bonne base pour le reste de mes courses d’ultramarathons en 2017.


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #inspiration #motivation #abry