Stephane Abry

Le jour où tout a changé

Nous sommes le dimanche 20 mai 2007. Je viens de retrouver une vieille paire de baskets que je n’avais pas utilisée depuis des lustres. Cette paire blanche et bleue traînait chez moi, jamais jetée, toujours là, fidèle au poste. Demain j’arrêterai de fumer c’est décidé ! Alors je fais le choix de me remettre au sport le jour d’avant.

Je ne savais pas trop où j’irais courir, j’avais presque un peu honte d’y aller. On (les autres) allait dire quoi de moi ? A vrai dire, à part moi, le monde entier se moquait bien de savoir si j’allais faire un footing ou non ce dimanche matin. J’étais excité à l’idée de rechausser les baskets, enfiler un short et un t-shirt. Je suis donc allé trotter pas très loin du terrain de golf à Sion, près du Rhône. Ce jour-là j’ai couru environ 15 minutes ! Comme on dit dans le milieu « j’ai craché mes poumons », je suis rentré avec les cuisses dures comme du bois et j’avais l’impression d’avoir participé à un marathon. Je me souviens que l’après-midi j’avais fait une promenade du côté de la passerelle à Farinet.

Depuis ce mois de mai j’ai repris du plaisir à courir, sans vraiment savoir dans quoi je m’engageais et avec quelques notions d’entraînement bien lointaines et pas toujours efficaces. Mais dès ce jour j’ai aimé courir en endurance en augmentant de plus en plus les distances et en rapprochant les jours de sortie. Petit-à-petit, au fil des semaines, des mois, je me suis senti de mieux en mieux avec mon corps ou plus simplement avec moi. J’étais bien loin d’imaginer qu’un jour je pratiquerais l’ultramarathon. Mon but était juste de bouger et de tenter de retrouver une meilleure respiration, un meilleur physique.

Cependant, au fond de moi je sentais ce besoin irrépressible d’aligner des kilomètres. J’adorais cette sensation que l’on ressent par moment et que l’on appelle le 2ème souffle. J’étais vivant, mes idées paraissaient plus claires en courant, je comprenais mieux qui j’étais, mes valeurs et mes croyances. J’ai compris assez vite que cette activité pour moi ressemblait comme deux gouttes d’eau à des séances de développement personnel. Je trouvais un complément certain à mes formations en psycho et en coaching. Depuis ce jour où tout a changé je sais que courir me permet de mieux me comprendre, d’apprendre à me connaitre. Quand je cours mon imagination est décuplée, j’ai cette impression que je peux voir mes projets avec plus de clarté. C’est ce que j’apprécie dans la course, chacun peut y trouver son plaisir, le mien est plus philosophique que lié à la compétition.


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #apnée

Logo OuiRun Abry

OuiRun à Sion

J’ai la joie de vous annoncer que je deviens ambassadeur / OuiRanger pour l’application OuiRun afin de vous accompagner en course à pied dans la région de Sion (Valais – Suisse).

OuiRun est la toute première application mobile entièrement dédiée au running et au trail permettant une mise en relation directe et interactive entre ses utilisateurs.  Notre application propose deux fonctionnalités principales : un système de recherche de partenaire en fonction de votre niveau, et des sessions de groupe organisées via la plateforme.

Dès le mois de mai 2017 je vous proposerai des rencontres running en Valais afin de faire connaissance, partager, échanger, discuter course à pied, s’entraîner, déconner un peu (beaucoup ?), boire une bière et aussi se motiver pour des futures courses ou tenir le cap tout au long de l’année !

Bref vous l’avez compris c’est l’occasion de créer un groupe sympa pour des coureurs qui ont envie de courir pour le plaisir en priorité. Je vous rassure, nous ne courrons pas des 50 km (à moins demande particulière 😉 ).

L’application OUIRUN

Logo OuiRun entier AbryJe vous invite à télécharger l’application OuiRun dès maintenant sur l’App Store ou Google Play. Remplissez votre profil, mettons-nous en contact sur l’appli et acceptez les notifications (plus simple à mon avis pour être prévenus des sessions que je mettrai en place). Et puis pensez à en parler autour de vous, à inviter vos potes de courses. Les débutant(e)s sont PLUS que bienvenus !

A bientôt à Sion !

#bettertogether

 


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #apnée

Abry Valais

Est-ce que tu cours toujours par plaisir ?

Il y a quelques semaines de cela je prenais un café avec un pote de sport. Il me demandait : « Est-ce que tu cours toujours par plaisir ? Franchement, sincèrement as-tu toujours du plaisir en courant ? »

La notion de plaisir regroupe tant de particularités individuelles qu’il nous faudrait déjà philosopher des années sur ce que cela regroupe. Plaisir de gagner, plaisir de la gagne, plaisir de la liberté, d’être dehors, de partager avec d’autres coureurs, de respirer correctement, de faire du bien à sa tête, son corps, son cœur, de transpirer, de s’évader etc… C’est pour cette raison que quand quelqu’un me dit qu’il court par plaisir je le questionne sur SON plaisir, ce qu’il regroupe car nous n’avons pas tous les mêmes critères.

Mon plaisir dans la course ?

Dans les grandes lignes, j’aime tout d’abord quand il fait chaud, transpirer, sentir mon corps chaud comme un lézard profitant du soleil. J’aime la sensation de mon physique en train de travailler, les muscles se chauffent jusqu’au moment où j’ai cette impression de faire partie d’un tout. C’est aussi une démarche de développement personnel. Et puis mes besoins de réfléchir, de créer, d’imaginer sont décuplés durant mes sessions de course. J’apprécie aussi repousser le nombre de kilomètres comme si j’accédais au mouvement perpétuel…

Ai-je toujours du plaisir ?

Non ! Par moment je sais que je ne vais pas courir juste pour mon plaisir mais pour progresser. Dans ces conditions quand la respiration se fait plus courte, que le mental se fragilise, que le corps est plus douloureux que dans ma zone de confort, que je me fais mal, que je résiste, que je tiens le plus possible (à mon niveau) alors je n’ai aucune sensation de plaisir. J’en aurai ensuite en étant satisfait de l’entraînement. J’en aurai ensuite quand j’observerai de la progression ou au moins du maintien de la forme.

Abry RTS Infrarouge

Se faire mal ?

Il est parfois (souvent ? Toujours ?) nécessaire de se faire mal pour passer au niveau supérieur. Evidemment certains coureurs ne cherchent pas à améliorer leur vitesse, mental ou kilométrage et c’est tout à fait respectable. En tout cas je n’ai jamais vu de coureurs progresser sans aller chercher à repousser leurs limites (entraînement progressif). Quand on discute avec des sportifs élites qui se confient sur leur préparation on comprend vite que se faire mal fait partie intégrante de leurs programmes. Le plaisir ils l’auront plus tard ! Je vous suggère entre autres le livre d’Edgar Grospiron « Quand on rêve le monde… » dans lequel il parle de tous les sacrifices qu’il a enduré pour arriver au plus haut niveau.

Et puis quelques fois, se faire mal, c’est aussi aller se défouler, déstresser, s’éclaircir les pensées, vider les émotions qui nous envahissent dans certaines périodes de nos vies… et passer à autre chose.

Le plaisir revêt donc plusieurs aspects et est très personnel. Alors continuez de courir par plaisir (le vôtre) et sachez que certaines douleurs dans les entraînements vous en apporteront… plus tard.


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #apnée