Etre fort mentalement est-il inné ?

Etre fort mentalement

Un mental fort est-il inné ? C’est une question qui m’est souvent posée dans mon job de coach. Comme, peut-on le développer, le renforcer ? Et comment devenir fort mentalement ?

Le sujet est vaste et mériterait plusieurs livres à écrire en collaboration avec des neurologues, coachs sportifs, psychologues et sportifs pour les témoignages 😉 Cependant voici des grandes lignes :

On naît fort mentalement ?

Non, la force mentale n’est pas innée. Elle s’expérimente, se travaille et se développe. Certaines personnes pensent qu’elle est innée car elles ont cette impression d’avoir toujours eu du mental. Cependant grâce à une introspection elles constateraient que c’est leur vécu qui a renforcé leurs capacités. Comme un sportif devient plus fort musculairement, plus souple, plus rapide, plus endurant ou meilleur techniquement car ses années de pratique et d’assiduité l’ont aidé, le mental se bosse. Dans leurs expériences elles ont par exemple des parents qui leurs ont montré une certaine façon de vivre, ne pas baisser les bras, voir les soucis sous divers angles pour trouver des solutions. Elles ont été encouragées, soutenues et ont bénéficié d’une bonne estime d’elles-mêmes. Ou au contraire la vie a peut-être été dure avec elles et du coup elles ont appris à se battre pour ne pas sombrer. La pratique intensive d’un instrument de musique (par exemple), une certaine discipline ou bien avoir fait du sport dès leur plus jeune âge ont contribué à développer certaines capacités mentales.

Comment développer ses forces mentales ?

De mon expérience avec mes clients, il est important tout d’abord d’accepter que nous ayons un cerveau et qu’il nous est essentiel 😉 Qu’il « suffit » de s’en servir pour en tirer des bénéfices mais que cela peut aussi prendre du temps. Une préparation mentale de qualité prend plusieurs mois pour des objectifs précis.

Plusieurs voies sont possibles : méditation, sophrologie, hypnose, PNL. Cette dernière étant mon outil de prédilection.

Pour ma part j’utilise beaucoup la visualisation que j’associe aux ressentis, ainsi que le dialogue interne et la gestion des pensées.

Etre fort mentalement

Etre fort mentalement

Visualisation

Savoir jouer avec ses images internes (ce que nous voyons dans notre tête) est un formidable déclencheur de ressentis positifs. Imaginez-vous en train de vous détendre dans un lieu que vous appréciez particulièrement… ça fait spontanément du bien. Le sourire apparait. Les soucis perdent de l’ampleur etc… Bien sûr, je vous fais ici un cours résumé, mais c’est l’idée de la visualisation. Vous pouvez changer les couleurs, les dimensions, les perspectives, la taille des images, accélérer ou ralentir votre film en interne et observer ce que cela change en vous. Si vous vous voyez réussir votre marathon avec des objectifs réalistes et réalisables, vous vous regardez courir, passer la ligne d’arrivée, prendre du plaisir… vous vous donnerez plus de chance d’atteindre votre but.

Dialogue interne et pensées

Comme la visualisation, votre dialogue intérieur (la manière dont vous vous parler, les petites phrases assassines que vous pouvez vous dire ou celles qui vous boostent) est capital pour réussir vos projets de course à pied. Pour celles et ceux qui pratiquent les épreuves d’ultras sur route ou en nature connaissent certainement ce moment où ils se disent qu’ils seraient mieux devant la télé avec une pizza et un verre de Montepulciano. A ce moment-là, ça commence à devenir mentalement critique et le point de rupture est en approche. En vous étant préparé à cette éventualité vous saurez changer rapidement votre mode de dialogue pour le rendre positif et garder le cap.

Auto-hypnose

Etre en état d’hypnose est tout à fait naturel. Les hypno-thérapeutes pourront vous renseigner sur le sujet. Nous sommes plusieurs fois par jour dans cet état. Nous ne le remarquons pas toujours. Cependant, c’est aussi particulièrement utile de pouvoir s’y plonger volontairement afin de mieux gérer la douleur, la fatigue, le manque de patience, le stress, le doute… Durant mes sorties longues j’atteins ce stade de conscience modifiée en comptant mes foulées jusqu’à 4… 1, 2, 3, 4… et je recommence le nombre de fois nécessaire pour me déconnecter de ce que je vis consciemment. Cela demande de la pratique mais tentez l’expérience qui peut vous être grandement utile surtout quand vous trouvez le temps « un peu long ».

Ressentis

Ces quelques outils ont pour but de garder un mental fort et par répercussions de vous sentir bien dans votre pratique. Vous savez switcher de pensées négatives en positives, vos images internes sont plus grandes, plus lumineuses, plus colorées. Votre dialogue interne est motivant. Ce que vous ressentez est plus agréable. Vous vous sentez plus en confiance, plus fort et plus lucide.

En résumé

  • Le renforcement du mental se travaille, s’entraîne.
  • Vous pouvez utiliser différentes techniques, méthodes.
  • Vous avez la capacité d’agir sur vos pensées, vos images, votre dialogue avec vous-même.

Des références utiles

Mon site sur le coaching Stéphane Abry Coaching

La page Facebook du Dr Bernard Anselem

Le site de l’école de Kevin Finel


Partageons sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/abrystephane

Instagram : instagram.com/steabry

Livre

« N’oublie pas pourquoi tu cours » Jacques Flament Editions et sur Amazon

Hashtags

#ultrabry #entreprunner #shakezvotrevie

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *