VIVRE LE TEMPS QUI PASSE

Vivre le temps qui passe

VIVRE LE TEMPS QUI PASSE

Ce week-end il y avait les mondiaux de 24h à Albi. Les participants ont eu tout le loisir de vivre le temps qui passe. Ils se sont immergés dans un autre monde. Ils ont repoussé leurs propres limites avec ce tic-tac qui s’amusait de leur condition. Guerriers circadiens, artisans de l’ultrafond, il leurs a fallu bien du courage et de la détermination pour tourner en rond.

Le temps, lui, se moque bien des émotions à fleur de peau. Quoiqu’il arrive il assure sa besogne.

Peut-être qu’en prenant de l’âge nous prenons plus de recul pour vivre le temps qui passe. Il semblerait que nous ne l’appréhendons plus de la même façon. Lui sommes-nous résignés ? Nous fait-il peur ? Devient-il un ami ou au moins un partenaire ?

Pour ma part j’ai l’impression qu’il accélère. Je crois que les heures passent plus vite. Les mois ont moins de jours et les années s’enchaînent si vite. Tellement vite.

Hier encore j’avais 20 ans comme le chantait si bien Aznavour :

« Hier encore, j’avais vingt ans, je gaspillais le temps
En croyant l’arrêter
Et pour le retenir, même le devancer
Je n’ai fait que courir et me suis essoufflé »

Vivre le temps qui passe

Vivre le temps qui passe

Courir et vivre le temps qui passe

Contre les heures j’ai couru. Je me suis battu en vain contre le temps. J’ai tenté de le retenir à m’en faire mal au cœur.

Cependant, il n’a pas toujours été un implacable adversaire. Il a aussi été celui qui m’accompagnait dans mes balades sur les routes.

Embarqué dans son sillage, les voyages se sont faits plus doux en comprenant qu’il fallait avant tout le prendre… ce temps.

En plongeant en moi, j’ai même parfois eu le sentiment que je pouvais le ralentir et en profiter pleinement.

Dans quelques semaines je vais reprendre la route pour faire le tour de Majorque en courant (360 km). Je me suis promis une chose : je vais vivre le temps qui passe et ressentir profondément chaque seconde et chaque foulée.

Je donnerai un tempo particulier à ce tour. J’y graverai de beaux souvenirs.


Rencontrons-nous, partageons, échangeons

Stéphane Abry ultramarathon

+33 6 52 71 26 26 (Rochefort) – contact()stephane-abry.com

Groupe de préparation mentale sur Facebook

Sur Facebook & Instagram

Créateur de la page Course à Pied sur Facebook

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » Jacques Flament Editions 

Consultant en développement personnel et préparation mentale sur NA Radio

Shakez votre vie ! stephane-abry-coaching.com

#ultrabry #entreprunner #shakezvotrevie #preparationmentale