UltraTour Leman 14092013 Stephane Abry 2

Se préparer pour l’UltraTour du Léman

Une boucle, différentes vues

Une boucle autour du lac Léman c’est avant tout une confrontation avec son mental. Même si je ne vous apprends rien sur ce coup, le fait de voir ou de deviner le parcours de l’autre côté est un piège pour le moral. Par exemple en passant en France on visualise très bien la partie Suisse et on estime le nombre de kilomètres à parcourir pour y arriver. Sans coup dur, ces visions de l’autre rive ne sont que du bonheur. Quand les pensées se font plus négatives alors cette vue peu vite vous casser le moral. Lire la suite

UltraTour Leman 14092013 motiv

Avec son ange gardien

Courir dans l’au-delà avec son ange gardien

Certaines courses permettent aux ultramarathoniens d’avoir une assistance personnalisée. Cela est particulièrement agréable car cette aide apporte un confort important et un soutien psychologique essentiel. L’accompagnateur est souvent à vélo (sur quelques courses en voiture). Cependant suivre et encourager un coureur n’est pas donné à tout le monde. Ou plus exactement il faut bien comprendre ce rôle qui est le jour J : essentiel ! Lire la suite

Le flow

stephane abry barrage de cleuson

Appelé par exemple 2ème souffle, cet état de grâce, d’euphorie, de magie est aussi désigné comme étant celui où nous nous trouvons dans la zone.

2ème souffle, être dans la zone, le flow, des mots, des expressions qui évoquent au fond, ce moment où tout nous parait possible, accessible. Nous sommes les meilleurs coureurs de tous les temps, rien ne peut nous arrêter, nous avons le sentiment de pouvoir courir durant des heures, nous nous sentons légers, aériens, forts, efficaces. Etat de conscience modifiée, hypnose, beaucoup de coureurs ont vécu cet instant incroyable.

flowIl serait possible de le revivre quand bon nous semble (peu importe l’activité pratiquée – sportive ou autre). Il serait pour certains le but ultime. Une rencontre extraordinaire, une puissance surhumaine, une expérience spirituelle forte, une voie royale vers l’inconscient, une fluidité parfaite…

Captivant et déconcertant, le flow, bizarrement, pousse le coureur à arrêter de courir. Les témoignages se recoupent et disent en substance « je me suis arrêté de courir car je sentais que j’avais la force de continuer durant des heures et il fallait bien que je m’arrête ! ».

Vivez une fois, une seule fois l’état de flow et vous serez certainement poussé à le retrouver après l’avoir perdu car ce moment est une expérience des plus intenses que vous puissiez vivre.

Quand vous êtes dans le flow, tout vous paraît aisé, tout est simple !