Marathon mb

Marathon du Mont-Blanc

Le Marathon du Mont-Blanc est un des événements majeurs en ce mois de juin. Jeudi 22 juin 2017 je serai présent avec l’équipe d’O2score sur notre stand au Salon Trail Camp du Marathon du Mont-Blanc à Chamonix.
Une belle occasion pour se rencontrer, vous faire découvrir le matériel et l’application O2score (comment s’en servir et comment interpréter les mesures afin de mieux gérer vos entraînements et votre récupération). Et puis vous pourrez également vous procurer les vêtements de la gamme O2score_Compressport !

Pour infos :

L’équipe d’O2score sera présente sur son stand le jeudi 22, vendredi 23 et samedi 24 juin 2017.
Thibaut Baronian et Sacha Devillaz (ambassadeurs de la marque) viendront aussi nous rendre visite. C’est donc le bon plan pour les rencontrer et discuter avec eux !
Au plaisir de vous rencontrer et d’avance bonne course à tous !

Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #teamUR #mongoliaruntrip

Vue

Retour au Lausanne Marathon

C’est avec un immense plaisir que je serai de retour au Lausanne Marathon le dimanche 22 octobre 2017. C’est un parcours que j’apprécie particulièrement pour sa beauté dans le Lavaux et avec sa vue magnifique sur le lac Léman. De plus j’ai la chance d’y être invité et c’est une belle reconnaissance dans ma pratique de la course à pied. Je me permets donc de remercier chaleureusement les organisateurs pour cette invitation.

Mon expérience au Lausanne Marathon

Autant je me suis amusé sur le semi-marathon (en solo ou en tant que meneur d’allure), autant je me suis rendu 2 fois sur les 42.195 km du parcours avec trop d’enthousiasme ! Mêmes erreurs à mes 2 participations : trop vite, trop confiant ! Mes entraînements m’indiquaient qu’il était illusoire pour ma part de passer sous les 3 heures. Jusqu’aux derniers moments de mes préparations je constatais que j’aurais beaucoup de peine à tenir un peu plus de 14.1 km/h. Il aurait été plus sage de viser les 03h15. Mais j’avais gardé espoir et comme le disait Jean-Claude Dusse : « Sur un malentendu ça peut marcher ! » Marcher oui, mais courir non ! Et sur marathon il vaut mieux ne pas trop compter sur le malentendu.

Donc dans « ma maintenant grande sagesse »… Je ne vise pas un chrono en dessous de 2 heures (sic), ni de 3 heures… mais j’apprécierais passer la ligne d’arrivée entre 03h15 et 03h30. Je vais donc avoir besoin de retravailler de la vitesse, des fractionnés courts et longs pour retrouver du rythme. Jusqu’à la fin juin je vais donc observer où j’en suis et accepter que je n’ai plus 20 ans ! A partir de mes feedbacks je pourrai viser un objectif (03h15, 03h20, 03h30…).

Tracé

Pour la distance marathon (42km195m) le dénivelé est de 185 m pour les montées et de 218 m pour les descentes; soit une différence de 54 m de dénivellation. Le point le plus haut se situe au km 1.2 à 424 m. Le point le plus bas se situe à l’arrivée à 370 m. Le parcours est donc légèrement vallonné mais au fur et à mesure des kilomètres mangés il est néanmoins exigeant si vous avez envie d’y performer. Une suggestion : pensez à inclure de longs faux-plats montants dans votre préparation et faire du dénivelé sera intéressant pour être résistant jusqu’à la ligne d’arrivée.

On en discute

Je vous invite à en discuter sur ma page Facebook – Course à Pied !

FB

 

 

 

 


 Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #apnée

 

Meneur allure Lausanne 2016

Meneur d’allure semi marathon Lausanne 2016

Meneur d’allure en 02h10

Ce week-end avait lieu le Lausanne Marathon. C’est pour moi toujours un plaisir d’y participer, même si la distance reine m’a déjà posé quelques soucis ! Mais cette fois-ci j’étais engagé sur le semi-marathon comme meneur d’allure via le Club Spiridon Romand. C’était ma 2ème participation avec ce rôle de pacer lors de cette manifestation. Je tourne en général aux alentours de 01h35 sur le 21.1 km mais pour être certain d’être « facile » et de mener les coureurs à bon port, je m’inscris sur des chronos de 2h ou 2h10. Cela me permet de papoter, d’encourager les runners et aussi le public (qui par endroit est vraiment très calme 😉 ). Bon j’avoue j’ai terminé à Ouchy avec 14 secondes d’avance

Jour J

J’adore ces moments d’avants course durant lesquels nous nous retrouvons avec tous les autres meneurs du semi. On se raconte l’année écoulée, nos projets, les anecdotes, les bobos, la stratégie que nous allons mettre en place et nous nous équipons avec nos drapeaux. Nous passons ensuite à la photo de groupe et à celle sur la ligne de départ (avec Laura Hrebec qui gagnera cette nouvelle édition en 01:16:27). Et jusqu’au top départ c’est l’occasion de revoir ou de faire connaissance avec une multitude de personnes, et ça : j’adore !

lausanne-marathon-2016-abry-2La course

On a beau être meneur d’allure, le premier km est toujours un peu trop rapide, nous sommes nous aussi embarqués par le mouvement de foule et les gps s’affolent. J’écris « les » car par expérience il vaut mieux avoir 2 gps… il m’est arrivé que le mien me fasse quelques surprises…

Ensuite, ce n’est que du bonheur sur ce très joli parcours dans le Lavaux en longeant le lac Léman. De la Tour-de-Peilz jusqu’à Lausanne le profil est vallonné. Il n’est pas difficile mais je suggère de travailler le dénivelé aux entraînements afin d’avoir assez de ressources physiques pour cette course.

La météo était top pour courir ! Les coureuses et coureurs qui me suivaient étaient particulièrement enjoués, ils n’ont rien lâchés jusqu’à la ligne d’arrivée. Quelques encouragements à celles et ceux qui étaient partis certainement un peu vite ou qui subissaient quelques bobos et que nous dépassions à partir du 13ème kilomètre. Un arrêt rapide auprès d’un samaritain pour signaler l’arrêt d’un coureur qui était en difficulté le long de la route (blessure au genou). Sinon juste du bonheur de faire partie de notre grande famille.

Meneur allure Lausanne 2016

Meneur allure Lausanne 2016

L’arrivée

Aaaah les 2 derniers kilomètres où l’on sent l’impatience d’arriver ! C’est là qu’il faut trouver les mots justes pour ceux qui sont dans le dur, et dans les derniers mètres les encourager à me passer devant pour être en-dessous de leur objectif de 2h10.

C’est fait ! Accolades, bises, serrages de mains ! Nous récupérons nos médailles, nous prenons le ravito, nous refaisons la course… et quel plaisir de voir tous ces sourires ! Durant ces plus de 2 heures de running certains se confient et je sais que pour eux (avec leurs propres raisons) c’est un véritable défi de passer la ligne d’arrivée. La récompense du meneur d’allure ? Cette phrase : « Sans toi j’aurais lâché ! »

Un grand merci pour votre confiance (coureuses, coureurs, organisateurs, Club Spiridon Romand) et peut-être bien à l’année prochaine !

Prochain Lausanne Marathon : 22 octobre 2017


Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Stéphane Abry

Stéphane Abry

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #ultrabry #ultramarathon #abry #teamUR #mizuno #o2score #powerbar

Marathon Nice Cannes Stephane Abry 12

Je ne peux pas te perdre

8ème Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes

J’aurais aimé vous raconter des choses totalement incroyables, magiques, comme quand on court son premier marathon avec évidemment toute la découverte d’une jolie aventure intérieure. Je vous aurais découpé le marathon en 42 chapitres avec chaque sensation à chaque pas. J’aurais sublimé mes 42000 foulées, j’aurais… j’aurais… Pas de mauvaise interprétation, cette course a été un vrai moment de bonheur mais (sans être blasé) il est vrai qu’avec les années de course, l’habitude nous fait vivre le 42.195 autrement, différemment et peut-être que notre attention se pose sur d’autres aspects de la course.

Nous sommes arrivés à Nice vendredi après-midi, papotage rapide avec Dominique Chauvelier dans le hall de l’hôtel Westminster, rencontres improvisées avec l’hypnothérapeute Kevin Finel et dimanche matin discussion d’avant course au petit-dèj avec Gloria Nasr. Et jusqu’à samedi soir nous avons profité du soleil, du Vieux Nice et de changer d’air.

Marathon Nice Cannes Stephane Abry 3Faire et laisser faire

Le 25 octobre au marathon de Lausanne j’ai stoppé au 23ème kilomètre suite à un début de malaise. L’électrocardiogramme et les analyses sanguines qui suivirent étant ok, mon médecin du sport m’a laissé courir le marathon des Alpes-Maritimes avec 2-3 précautions d’usage, entre autres celui de courir très peu entre les 2 marathons. Je ne suis pas toujours discipliné, mais là, j’ai pris très au sérieux ses conseils. Du coup je me suis mis en tête que ma course entre Nice et Cannes devrait se dérouler comme elle se présenterait, juste en étant à l’écoute de mes sensations sur le moment même. En gros, quand j’avais envie de ralentir je le faisais, j’avais envie de marcher aux ravitos je marchais, je voulais accélérer pour avoir la casquette Mizuno au vent alors j’allais plus vite. Je me suis laisser bercer par ce qui se présentait au fil des kilomètres. Sensations étranges d’être moins sous contrôle en ayant comme objectif final que celui d’être finisher.

Marathon Nice Cannes Stephane Abry 9Courir sans trop de bobos

Par le passé, je ne compte plus le nombre de fois où je me suis mis minable pour donner tout ce que j’avais. Est-ce l’âge ? La maturité ? Trop vieux pour ces conneries ? Une forme de sagesse ? Crainte des blessures ? Me mettre dans ces états incroyables ne m’excite plus du tout. Je sais que je suis souvent « aller trop loin » grâce au mental qui compensait mes manques physiques. Maintenant j’accepte mieux certaines de mes faiblesses et je compte bien en faire des forces pour l’avenir. Donc dimanche, au départ de Nice, je savais qu’il ferait chaud sur le parcours et la casquette était pour moi « vitale ». J’ai pris aussi l’habitude de courir avec une gourde que l’on tient à la main. Dedans j’y mets mes gels énergétiques dilués dans 500 ml d’eau. Cela me permet de m’hydrater régulièrement et d’avoir un apport en sucres dès les premiers pas. Par la suite j’ai complété avec de l’eau, de la boisson énergétique et sur la fin je suis passé à de l’eau sucrée. Malgré les soucis à Lausanne j’ai tenu sans trop de bobos jusqu’au 35ème km. A partir de là j’ai un peu ramé jusqu’à la ligne d’arrivée en 03h49. Quand on a stoppé pour diverses raisons lors d’une épreuve, je trouve essentiel (sans parler de chrono) de terminer la prochaine afin de ré-ancrer un acte positif. C’est chose faite pour moi et j’ai terminé en me disant que la mission était accomplie.

Marathon Nice Cannes Stephane Abry 8Organisation

J’ai participé à différentes courses où l’organisation était vraiment très bien. Dimanche j’ai été bluffé par l’efficacité de celle des organisateurs. De la prise en charge dès le retrait du dossard, en passant par l’accueil très sympa dans le sas de départ d’un bénévole, par la bonne humeur aux ravitos, l’organisation du fléchage entre les coureurs solos et les relais et jusqu’au ravitaillement après la ligne d’arrivée, j’ai rarement vu cela. J’ai apprécié le sandwich au jambon, le petit pain au chocolat, les différents fruits après l’arrivée et même un ou deux bonbons Haribo qui sont un peu comme des doudous quand on a les quadriceps en compote.

Marathon Nice Cannes Stephane Abry 15Recommandation

Evidemment, cela reste mon point de vue, mais je recommande vivement ce marathon le long de la Grande Bleue. Le parcours est très joli, il réserve quelques pièges, de longs faux-plats qui donnent un peu de fil à retordre et cassent la routine du « non-bosselé ». L’organisation est top, l’ambiance est quasi présente tout au long du parcours, le public est chaleureux et arriver sur la croisette a un petit gout de reviens-y !

Sponsors et partenaires

Un remerciement particulier à mes sponsors et partenaire qui sont à mes côtés (certains depuis 2008 je pense à l’équipe de Powerbar Suisse) et qui m’aident à vivre mes rêves : Team Univers Running, Mizuno, Powerbar, Blisport et Mad Concept.

Marathon Nice Cannes Stephane Abry 16« Je ne peux pas te perdre »

Après l’arrivée, les muscles se sont contractés et je me suis allongé sur la pelouse en compagnie de mon Amoureuse. Elle ne court pas mais Karyn commence à bien connaitre nos habitudes de coureurs et n’hésite pas à me taquiner. En me voyant marcher au ralenti et comme un pingouin elle m’a dit avec son regard pétillant et espiègle : « Aujourd’hui, c’est certain, je ne peux pas te perdre ! »

Un grand merci à tous pour vos messages d’encouragements, votre suivi et votre amitié ! A très vite pour une autre aventure, la prochaine étant fixée au 30 avril et 1er mai 2016 pour les 24h de Bâle !

 


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Marathon Alpes Maritimes 2

Favoris du Marathon des Alpes-Maritimes

Qui pour battre le record des 2h08’40’’ ?

La 8e édition du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes aura lieu dimanche 8 novembre depuis la Promenade des Anglais pour relier Cannes face à l’hôtel InterContinental Carlton. Le départ de l’épreuve sera donné à 8h00 aux côtés du Député-Maire de Nice, Christian Estrosi, fidèle
participant des épreuves organisées par Azur Sport Organisation et porteur du dossard n°6, comme à son habitude. David Lisnard, Maire de Cannes et Vice-Président du Département des Alpes-Maritimes prendra également le départ avec le dossard 98. Plus de 14 000 participants sur les 3 formats de course proposés seront présents cette année, une jolie performance pour cette épreuve de renommée internationale, premier Marathon de France après Paris.

Les favoris de la compétition

Cette année, le kenyan Bellor YATOR, la meilleure référence annoncée sur le papier, détenteur d’un record personnel en 2h08’39’’ et qui avait terminé l’an dernier à la 5e place du classement, fera figure de favori, certainement bien décidé à prendre sa revanche. Dans son sillage, son compatriote Moses KURGAT, crédité d’un record personnel en 2h08’40’’ et l’éthiopien Tedesse AREDO, vainqueur du Marathon de Padoue en 2h09’02’’en 2011 devraient jouer des coudes. Mais il ne faudra pas oublier non plus le kenyan Barnabas KIPTUM, auteur d’un record personnel en 2h10’29’’. L’an dernier, KIPTUM avait mené la quasi-totalité de la course et manqué de peu la première place du podium. Il y a fort à parier que cette année, KIPTUM fera tout pour ne pas laisser s’échapper la première place. Pour mémoire, depuis 2011, le record chez les hommes est toujours aux mains du kenyan Lukas KANDA en 2h08’40’’.

Rose CHEPCHUMBACôté féminines, il ne devrait pas y avoir beaucoup de suspens concernant le podium, puisque la kenyane Rose CHEPCHUMBA, finaliste de l’édition 2014 avec un nouveau record personnel de 2h33’52’’ et sa compatriote Emily ROTICH, 2h32’10’ au compteur et qui avait terminé sur la seconde marche en 2014, 2012 et 2010 sont à nouveau confirmées sur cette édition. A suivre également en tête du peloton féminin : l’éthiopienne Girma
WOYNISHET, nouvelle venue sur l’épreuve et affichant un chrono personnel en 2h27’51’’ et sa compatriote Tigist WORKU (2h37’28’’). Pour mémoire, le record de 2 heures, 30 minutes et 37 secondes enregistré par la kenyane Radiya ROBA en 2010 tient toujours.

A noter cette année, la participation d’une française dans la start list des féminines, Alizée BARRIER, qui fera ses grands débuts sur marathon. Nul doute que le public azuréen aura à coeur de la soutenir d’un bout à l’autre de ces 42,195 km.

Source : communiqué de presse d’Azur Sport Organsisation

ARC/Lausanne Marathon

Lausanne Marathon 25 octobre 2015

Dernier dimanche d’octobre

Comme chaque année, le Lausanne Marathon a lieu le dernier dimanche du mois d’octobre ce qui nous permet de dormir une heure de plus ! Merci aux organisateurs pour le choix de la date ! C’est aussi, souvent, avec une météo clémente que nous courons ce marathon classé parmi les 10 plus beaux marathons au monde. Pour cette nouvelle édition la météo annonce pour le moment un ciel un peu voilé et des températures entre 9° et 15°. Il est donc fort possible que nous ayons un bon 20° dès 12h.

Préparation et stratégie

Depuis 10 semaines j’ai travaillé sur ma vitesse mais j’avoue qu’il y a une fatigue qui dure depuis environ un an et je sens bien que la vitesse n’augmente plus, mais au moins je la maintiens. Donc depuis 2 semaines j’ai fait le choix de lâcher-prise en me disant que le chrono que je ferai dimanche ne sera que le reflet de ma forme et de mon niveau actuel. En plus je sais que je ne gagnerai pas le Lausanne Marathon et que je ne serai pas non plus dans le top 50 donc mes objectifs ont évolué : 3h20 est réaliste (4.44 au kil / 12.6 km/h). Ensuite sur ce parcours vallonné, et pour commencer à bien le connaitre, « tout » peut arriver.

lausanne-marathon-plan-marathonPetit-dèj que je vais booster en féculents vers 6h. Je prendrai le train jusqu’à Lausanne et je vais récupérer le dossard (250) au Marathon Expo à Ouchy. Ensuite il nous faut nous rendre à la place de Milan. Échauffements, papotages, entrer dans le bloc et commencer à courir vers 10h15. Celles et ceux qui connaissent cet aller/retour savent que le premier semi est « léger » jusqu’à la Tour de Peilz. Mais dès le retour là commence à tirer un peu plus sur les quadriceps et on refait le parcours en sens inverse. Le mental joue un rôle important pour se mettre dans sa bulle. Même s’il n’y a pas un gros dénivelé, nous passons quelques faux-plats qui entame bien l’énergie. Les 2-3 derniers km sont assez interminables et ce n’est pas le moment de flancher. La dernière ligne droite en direction du Musée Olympique booste le héros qui est en nous mais attention (si disposition inchangée) les premières arches ne sont pas celles de l’arrivée.

Je vous souhaite un très beau et agréable Lausanne Marathon mais aussi d’atteindre vos objectifs !

Photo : ARC/Lausanne Marathon


Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #endurance #reve #ultra #ultramarathon #abry

Marathon Alpes Maritimes 4

Marathon des Alpes-Maritimes

On en est où du plan en vue de la préparation duMarathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes ? Ca avance ! Pas tout à fait comme je voudrais mais je ne lâche rien !  Samedi au départ d’une de mes sorties (endurance + allure marathon) je me suis tordu la cheville à environ 43 mètres de mon départ (interdit de se moquer !). J’ai quand même réalisé mon entraînement… Samedi soir le pied gauche (malléole externe) était particulièrement gonflé, ce qui laissait craindre une jolie entorse. Mais apparemment ce n’est pas trop grave. Une petite douleur juste pour me rappeler que je dois regarder où je mets les pieds en courant.

Stratégiquement, je réserve le Lausanne Marathon du 25/10 pour « la vitesse » (interdit de se moquer bis !) et je me réjouis de profiter de ma course le long de la Grande Bleue le 08/11 lors du marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes.

Il est d’autant plus important de participer à ce marathon car il officiellement le « Marathon de la Solidarité » à travers une collecte de fonds pour les sinistrés des intempéries du 3/10. La collecte aura lieu sur le « Village Running Expo » et tout au long du parcours , dont le détail des modalités nous sera précisé très prochainement ! ‪#‎solidarité06‬

Village running expoMarathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes : infos !

Lieu d’expositions et de convivialité dédié à l’univers de la course à pied, le village Running Expo sera aussi l’occasion de faire la connaissance des nombreux partenaires du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes qui vous permettront de vous équiper des pieds à la tête.

N’oubliez pas aussi de faire un tour du côté de la boutique du village Running Expo pour emporter votre cadeau souvenir !

Retrait des dossards

Le village Running Expo à Nice sera aussi et surtout le lieu de passage obligatoire de tous les coureurs en quête d’un précieux sésame : leur dossard.

NB : Les concurrents devront venir retirer leur dossard en possession d’une pièce d’identité et du bon de retrait des dossards aux jours et horaires d’ouverture du village.

Pour les personnes souhaitant retirer le dossard d’une autre personne, la photocopie de la pièce d’identité de la personne sera demandée ainsi que la licence ou le certificat médical si cela n’a pas été envoyé précédemment.

Horaires d’ouverture du villageVillage Running Expo Nice

Jeudi 5 novembre 2015 : 17h00-20h00
Vendredi 6 novembre 2015 : 10h00-19h00
Samedi 7 novembre 2015 : 09h00-20h00

Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes : réseaux sociaux

Suivez la page Facebook du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes et sur Twitter

Et pensez au hashtag : #marathon06


Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #endurance #reve #ultra #abry

Marathon Alpes Maritimes 2

Marathon et courbe de Bandura

Il nous arrive de croire que…, de penser que… d’imaginer que… nous allons réussir comme ça, en claquant des doigts. J’exagère volontairement en évoquant la réussite d’un marathon, pourtant quand on se lance sur un tel format nous n’avons pas forcément la bonne vision. Au bout de quelques semaines et il nous faut des fois revoir nos objectifs car nos performances ne sont pas du tout en adéquation avec nos attentes.

Avez-vous déjà pensé à utiliser « la courbe de Bandura » lors d’un nouvel apprentissage ou pour asseoir une performance ?

L’effet Bandura

La courbe de Bandura tient son nom d’Albert Bandura, psychologue de l’université de Stanford, connu, entres autres pour avoir étudié le lien entre « ce que les gens comptent faire » et « comment ils fonctionnent réellement et concrètement ».

Nous avons tous des compétences inexploitées, inconscientes, latentes. Par exemple des enfants qui chaussent des skis pour la première fois ont déjà le sens de l’équilibre et de la glisse. Il s’agit d’une compétence inconsciente. Pour d’autres ce ne sera pas le cas ou dans une moindre mesure. Leur confrontation à ce sport sera pour eux l’occasion de constater qu’ils ne sont pas compétents et ils en prennent alors conscience.

Nous n’utilisons pas toujours nos compétences inconscientes, soit parce que nous n’avons pas l’occasion de les utiliser, nous demeurons alors inconscients de nos possibilités. Par exemple : nous sommes loin de la neige. Soit parce que, en ayant l’occasion, nous sommes arrêtés par nos « croyances limitantes ». Par exemple : faire du ski moi ? J’ai la trouille !

Par ailleurs, lorsque nous sommes en apprentissage, le niveau de performances que nous attendons de nous-mêmes est fonction du niveau de conscience que nous avons de tout ce qu’il y a à faire pour être performant. Nos attentes sont d’une façon générale supérieures à nos performances.

Courbe de BanduraIl se trouve que la plupart du temps nos performances progressent et nous satisfont au début… tout en étant motivés à faire mieux (nous commençons à savoir faire, nous apprenons).

Vient un stade plateau où nous avons conscience de ne plus progresser (nous apprenons et n’avançons pas).

Jusqu’au moment où nos attentes sont tellement supérieures à nos performances que nous nous démotivons, nous nous effondrons et nos performances aussi (nous devrions savoir faire… nous avons appris… nous nous sommes entraînés… mais nous n’arrivons pas).

La difficulté se situe au stade du « plateau ». C’est en effet là que que se joue l’écart important entre les attentes et les performances. C’est à ce moment qu’apparaît « le petit vélo dans la tête » avec les doutes, les découragements et des pensées en forme de conclusions au niveau de son identité : « Je suis nul ! Jamais je n’y arriverai ! Je ne suis pas fais pour ça ! J’en ai marre !… »

Or c’est précisément au stade « plateau » que doivent être développés

  • Soit de nouveaux comportements.
  • Soit de nouvelles façons de faire (les capacités).
  • Soit de nouvelles croyances pour faire différemment ce que l’on faisait.

Il est donc important dans tout nouvel apprentissage et/ou objectif d’intégrer dès le départ la possibilité de connaître un ou plusieurs stades « plateaux ».

Gérer le plateau de la courbe de Bandura

Le ressenti est souvent un indicateur de mise en route du « petit vélo ». Pour éviter son état dévastateur qui est codé « échec » il faut changer sa vision :

  • En faisant du feedback (par exemple avec son coach) pour réincorporer les savoir-faire.
  • En considérant l’effet « plateau » comme une source d’informations (faut-il changer ce que je fais ? Mes façons de faire ? Mes critères de satisfaction ?).
  • En essayant de comprendre s’il n’y a pas un bénéfice secondaire à vivre ce moment « plateau ».

Marathon et courbe de Bandura

Imaginez maintenant votre premier marathon en pensant à la courbe de Bandura en tant qu’appui puissant pour votre préparation. Que se passera t’il ?

  • Vous vous lancerez dans l’aventure tout en sachant que par moment il y a aura une sacrée différence entre vos attentes et vos performances.
  • Vous saurez que votre évolution sera certainement perturbée mais qu’il existe des solutions pour re-progresser.
  • Vous sentirez venir l’effet « plateau » et vous aurez le réflexe de prendre du recul pour éviter le risque d’abandon.

Source : Congruences et Institut Ressources


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Marathon Alpes Maritimes 6

Change ta vie, cours un marathon

Avant de courir des ultramarathons, je suis passé comme tout le monde par des distances plus courtes. D’ailleurs pour courir une course d’ultrafond il faut bien faire un premier pas… bref, vous comprenez la logique ! D’une manière générale, courir change déjà la vie, ne serait-ce qu’au niveau physique c’est bon pour le coeur, les muscles, les poumons, les os (oui oui la course les renforce) ça active le système immunitaire… et puis courir est excellent pour la tête, c’est un déclencheur de joie, un boosteur de confiance en soi et augmente considérablement l’estime de soi. Ce n’est pas pour rien que les docteurs et psychologues encouragent à faire du sport et plus particulièrement de la course à pied. Courir ? Ca change la vie !

Stéphane Abry Marathon de Monaco

Stéphane Abry Marathon de Monaco

Marathon de Monaco

Je me souviens de mon premier semi-marathon (Le Lion entre Montbéliard et Belfort), mais le premier marathon reste un moment sacrément magique. Peu importe le chrono que nous réalisons, le seul fait d’arriver au bout est une victoire sur soi, un cadeau que nous avons préparé durant des mois, un pied de nez à ceux qui vous en croyaient incapable et ce moment incroyable après avoir passé la ligne d’arrivée où vous vous dites : « Ca y est ! Je l’ai fait ! ». Mes deux premiers marathons ont été courus entre Monaco et Vintimille (aller/retour). Dommage que ce marathon n’existe plus, il était de toute beauté…

Marathon et sensations

Plus tard j’ai couru celui de Lausanne, de Genève et le 8 novembre 2015 je serai au départ de celui des Alpes-Maritimes Nice-Cannes. A chaque fois j’ai ressenti mon petit moment de trac avant le départ. Les coureurs comprendront : c’est fou le nombre de fois qu’il faut uriner avant le départ ! Comme si on avait bu des litres et des litres dans les heures précédentes. Le trac, ce moment qui nous connecte en quelque sorte à l’épreuve qui arrive. Ces sensations dans la ventre, la tête qui tourne un peu, une déconnexion de ce qui nous entoure, ce sas pour passer du « dormeur » au marathonien.

Le départ est donné, on cherche sa foulée, satané GPS qui comme par hasard ne se déclenche pas ce jour J, quelques fois on ventile trop, le trac n’a pas encore disparu, beaucoup de monde, on se cale sur les pas de celles et ceux qui sont devant nous, ça bouscule, ça rigole (là on peut encore), il y a toujours le coureur marrant qui fait rire tous les autres environ toutes les 30 secondes… Il y a le « pro » tout équipé, le vieux renard de 60 berges qui vient avec ses baskets et son short pourris et qui vous aligne encore les 42 km sous les 3 heures. Je pense aussi à la jolie marathonienne qui parait toute frêle et qui ma foi sera devant vous car son mental est bien plus fort que le vôtre. Et il y a ceux qui partent trop vite, qui vomissent, qui se blessent, qui pleurent, qui courent les derniers mètres en tenant la main de leur pitchoune de 5 ans. Et il y a ceux qui fêtent aussi leur retour à la vie, qui célèbrent une de leurs plus belles batailles, qui ont lutté contre une maladie pendant des mois et qui, comme par revanche, se sont lancés un nouveau défi mais celui-là étant choisit…

Marathon Alpes Maritimes 2Etre(s) vivant(s)

Oui c’est difficile, oui cela demande quelques sacrifices, oui cela peut paraître surhumain, oui cela peut faire peur, oui il faut de nombreux entraînements et beaucoup d’efforts mais ça vaut vraiment le coup de se lancer !

Car courir un marathon c’est aussi ça, rencontrer nos semblables, faire partie d’une communauté, d’une famille, se réconforter, s’encourager, rêver ensemble, oublier nos soucis quotidiens, se vider la tête, vibrer, rire, pleurer, serrer le point en signe de victoire à l’arrivée, jurer parce que ça fait du bien de lâcher des gros mots, serrer son conjoint dans ses bras en arborant fièrement sa médaille de finisher… vivre !

Comme le disait si bien Emile Zatopek : « Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon ! »


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Marathon Alpes Maritimes 1

23 septembre… 45 jours

Je continue à suivre mon plan en vue de la préparation du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes. Enfin… il a été perturbé par un petit rhume mais j’ai réussi à garder les sorties en endurance et de travail d’allure spécifique. J’ai dû mettre les sorties longues de côté ainsi que le fractionné. Mais ça y est, la gorge ne pique plus, le nez est débouché et le palais n’est plus en feu ! Je vais donc retrouver le plan initial. Cependant, vu que je ne cherche pas à faire un 02h30, je ne me m’inquiète pas trop. De toute façon je dois faire avec !

Avant le Marathon des Alpes-Maritimes, je suis invité au Lausanne Marathon et je me réjouis d’enchaîner ces deux 42 kil !

 

MAM décompte

45 jours

45 jours pour apprécier le plan marathon

45 jours pour gagner (quand même) un peu en vitesse

45 jours pour bien bosser mon allure marathon

45 jours pour être certain des objectifs

45 jours pour ne pas négliger les sorties longues

45 jours pour se créer un joli programme mental

Village running expoMarathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes : infos !

Lieu d’expositions et de convivialité dédié à l’univers de la course à pied, le village Running Expo sera aussi l’occasion de faire la connaissance des nombreux partenaires du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes qui vous permettront de vous équiper des pieds à la tête.

N’oubliez pas aussi de faire un tour du côté de la boutique du village Running Expo pour emporter votre cadeau souvenir !

Retrait des dossards

Le village Running Expo à Nice sera aussi et surtout le lieu de passage obligatoire de tous les coureurs en quête d’un précieux sésame : leur dossard.

NB : Les concurrents devront venir retirer leur dossard en possession d’une pièce d’identité et du bon de retrait des dossards aux jours et horaires d’ouverture du village.

Pour les personnes souhaitant retirer le dossard d’une autre personne, la photocopie de la pièce d’identité de la personne sera demandée ainsi que la licence ou le certificat médical si cela n’a pas été envoyé précédemment.

Horaires d’ouverture du villageVillage Running Expo Nice

Jeudi 5 novembre 2015 : 17h00-20h00
Vendredi 6 novembre 2015 : 10h00-19h00
Samedi 7 novembre 2015 : 09h00-20h00

Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes : réseaux sociaux

Suivez la page Facebook du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes et sur Twitter

Et pensez au hashtag : #marathon06


Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Mes hashtags : #endurance #reve #ultra #abry