Record du monde des 12h sur home trainer 2014

  logo record noir et bleu - stephane abry

On remet ça ! Ma 2ème tentative du record du monde des 12h sur tapis de course aura lieu le 25 avril 2014.

Pour le moment toujours 146 km à courir pour décrocher le titre. Je tenterai de battre le record de l’Allemand Robert Wimmer. Il a couru 145.55 km le 07 mars 2009 (Il existe un autre record validé par le livre Guinness des Records. Il a été effectué par Chris Solarz le 18 janvier 2014 il est de 124 km). Celui que je vise est donc celui qui fait référence en ultramarathon (145.55 km)

Ce défi aura lieu à Martigny (canton du Valais – Suisse) de 07h45 à 19h45 au Salon Prim’Vert. Vous pourrez également suivre ce défi en direct sur internet (plus d’infos à suivre). Si vous décidez de retransmettre la tentative de ce record en live dans votre établissement ou entreprise nous vous ferons volontiers une dédicace durant la journée (prenez contact avec nous à : contact@stephane-abry.com) L’ensemble du projet sera aussi relayé sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter).

A cette occasion je dédie ce défi à l’association ELA ! Une page spéciale de soutien est créée – Record 12h en faveur d’ELA Vous pouvez dès à présent soutenir l’association avec un don ! Le 25 avril il vous sera aussi possible de verser votre don directement sur place au Salon Prim’vert.

Suivi en live : www.146km.ch

D’avance un grand merci pour tous vos soutiens et partenariats !

Juge 1 : Eusebio Bochons

Juge 2 : Pascal Priamo

*** Je vous donne aussi rendez-vous dès 10h, le samedi 19 avril, au magasin Athleticum de Collombey pour vous présenter cette tentative de record 

primvert logo ela logo luniv powerbar logo 2014 mizuno logo athleticum team ur

 

Récolte de fonds pour l’association ELA

Record du monde des 12h sur home trainer (2012)

*** Partenariats, sponsorings et soutiens : contact@stephane-abry.com *** 

 

 

24h de Grenoble 2013 – CR

 

24h de grenoble 5 

Environ 1/4 d’heure avant le départ, juste après le briefing de course

24h de grenoble 2 24h de grenoble 6

Avec Corrine et Carole

24h de grenoble 3 24h de grenoble 8

J’y suis allé, j’ai couru, j’ai vu et je suis revenu après 97 km… Pas d’excuse à trouver, je n’étais tout simplement pas remis des 175 de l’UltraTour du Léman d’il y a 3 semaines. Encore trop de fatigue dans les jambes. J’avais des débuts de contractures déjà dans la 1ère heure. C’est la 1ère fois que cela m’arrive sur un 24h je suis allé 2 fois aux massages (environ 2 heures d’arrêts). 

24h de grenoble 4 24h de grenoble 7

La pluie n’a pas été gênante, le ravito était pour ma part parfait et mes accompagnateurs (Pierre-Alain & Eric) étaient à mes petits soins.

24h de grenoble 1

Dans la nuit j’ai fait un début de malaise (rien de grave), une baisse de tension qui m’a poussé à stopper sur conseils des médecins. 

Je suis rentré avec un moral au beau fixe, pas de regret… C’est une belle expérience qui m’a permis d’observer les meilleur(e)s de la discipline. Je reviens chez moi avec encore plus l’envie de courir !

24h de Grenoble – Chpt de France

 
24h de grenoble afficheLes 05 et 06 octobre 2013, départ à 10h00. Je porterai le dossard 143 ! 
 
Le circuit est de 1,051 km (remesuré le jour de la course) qui pourra accueillir plus ou moins 160 athlètes. Labellisation Nationale
Parcours ultraplat avec 65 % de bitume et 35 % de stabilisé.
 
3 semaines entre l’UltraTour du Léman et ces 24h de Grenoble (championnats de France), positif ou négatif pour la récupération ?
 
Négatif :
 
Peu de temps pour récupérer, surtout pour éviter d’éventuelles blessures, y aller avec une grosse fatigue, le pic de forme n’arrivera peut-être pas durant cette compétition, risque d’abandon pour cause de manque d’énergie…
 
Positif :
 
C’est une manière de garder le rythme, l’énergie du moment, être « dedans », l’UTL peut être vu comme une très jolie préparation à ces 24h, le mental est au top…
 
Réflexions :
 
Participer à cette course est pour moi plus qu’une présence. Peut-être (c’est la loi de l’ultra) devrais-je stopper plus vite que prévu. Ce n’est pas pessimiste d’y penser, c’est s’y préparer. Je sais que si je suis prêt à abandonner je suis aussi prêt à m’accrocher.
 
J’avais décidé de ne pas y aller et puis l’occasion est trop belle de courir avec les meilleurs coureurs Français de la discipline. 
 
Donc, la stratégie est simple. J’ai le fond, il me faut « juste » garder la forme (voire l’optimiser) d’ici au 05 cotobre. Etre en forme ne veut pas dire rester devant la télévision et dormir 14h par nuit. Je vais devoir être très à l’écoute de mes sensations et courir pour que mon corps garde du dynamisme.
 
Ce n’est pas en quelques jours que je vais gagner en vitesse donc j’accepte celle qui est la mienne à l’heure actuelle. 
 
Je vais faire le choix de ne pas m’entraîner durant les jours à venir mais de me faire des sorties plaisir. Je veux prendre mon pied, m’amuser, m’éclater et je souhaite aller à Grenoble avec cet état d’esprit.
 
Bonne ou mauvaise stratégie ? Je me ferai un feedback le 06 octobre.
 

Un grand merci à Corrine, PA et son frère pour leur coup de pouce !