Florian Antille profil1

Florian Antille une vie d’aventures

J’ai eu l’occasion de rencontrer Florian Antille d’une manière fortuite une fin d’après-midi à Sion il y a quelques semaines. J’avais déjà entendu parler de lui concernant un de ses exploits en rollers. Evidemment nos discussions ont tournées autour de l’esprit défi de nos périples respectifs. J’ai eu tout de suite l’envie de vous le présenter et de pouvoir lui offrir une vitrine supplémentaire sur le web car je sais par expérience comme un coup de pouce peut être important pour la réalisation des rêves.

Florian a 19 ans et il vit en à Sion en Suisse. Il a un parcours de vie parsemé d’embûches durant lequel il a vécu 11 années en foyer et 2 en famille d’accueil, suite à des problèmes familiaux. Son envie de toujours faire mieux et d’aider les jeunes l’a poussé tout naturellement à créer l’association AS-Expedition avec 2 amis d’enfance. Cette association permet donc de motiver et soutenir les jeunes à travers ses aventures.

Florian Antille logo as-expedition large

Tu as déjà réalisé quelques prouesses, lesquelles ?

En 2016, j’ai parcouru 2’142 km en roller entre Sion -Bruxelles -Paris et Sion en 22 jours. J’ai aussi parcouru 260 kilomètres en trottinette en 60 h. Et à la mi-décembre j’ai bouclé 1 semaines de survie entre la Suisse et l’Italie avec un couteau et un allume feu.

Tu vas te lancer dans un nouveau challenge cet été. Lequel ?

Cet été je repars à travers l’Europe pour un nouveau challenge à pied et à la nage. Entre Marseille et Gibraltar suivi de la traversée de l’Espagne à pied et la dernière étape m’emmènera à la frontière hollandaise en partant de Bayonne.

L’idée est aussi de récolter des fonds ? Tu peux nous expliquer…

Tout au long du périple nous ferons un appel de don en faveur de l’association Les Anges d’Angeline.

Comment te prépares-tu physiquement et mentalement pour ce nouveau périple ?

Pour organiser et financer ce périple je travaille beaucoup, il est difficile pour moi de trouver du temps pour m’entraîner. Quand je peux m’entraîner, je me donne au maximum dans toutes les conditions afin d’être à l’aise une fois sur le terrain. Je travaille aussi sur mon alimentation, elle est primordiale dans l’effort.

Florian Antille petiteQuand on monte un tel projet il y a aussi la logistique et les partenariats à prendre en compte. Comment ça se passe depuis quelques mois ? As-tu besoin encore de coups de pouces ?

Je suis au tout début de mes gros projets, je dois encore faire ma place dans le domaine et c’est très difficile de trouver des sponsors. Il faut faire attention à tout ce que l’on signe, mais vu que nous sommes une association (à but non lucratif) le public peut lui aussi nous aider.

Comment devient-on un jour un jeune aventurier ?

J’ai la graine de l’aventure depuis toujours, mais ce sont les éducateurs que j’ai côtoyés au foyer qui me l’on fait découvrir en 2013 lors d’un voyage en Grèce. Depuis l’envie d’aventures et d’extrême ne me quitte plus, j’ai des projets plein la tête pour lesquels on me prendrait pour un fou.

Qui sont tes modèles et pour quelle(s) raison(s) ?

Mes modèles sont Elon Musk et mon papa ! Elon Musk car il à la folie des grandeurs, il prend des risques et ne perds jamais ces objectifs de sa vie. Mon papa car il à énormément fait pour moi, si j’en suis là c’est que je lui dois beaucoup !

En quoi les défis d’aventures sont importants pour toi ?

Mes aventures sont importantes pour moi car c’est dans ces moments-là que je me sens bien, que je me sens vivre… J’affronte plus qu’un terrain, j’affronte mes limites et moi-même.

Pour toi la vie c’est… ?

Pour moi la vie c’est une courte épopée parsemée d’embûches que je ne manquerais pour rien au monde. J’ai encore tellement de choses à faire, de projets à réaliser.

Suivez Florian Antille sur les réseaux sociaux : Twitter, Instagram, Facebook


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #teamUR #mongoliaruntrip

Mongolia Run Trip

Mongolia Run Trip 2018

Mongolia Run Trip août 2018

La réalisation des rêves, des objectifs, demande parfois de tout reprendre à zéro. C’est ce que je viens de faire avec ce Mongolia Run Trip. J’avais le sentiment que rien ne s’emboîtait correctement. Le temps passant, il devenait de plus en plus improbable de pouvoir le mettre en place pour cet été. J’ai donc revu ma copie et repris le dossier en main avec des stratégies différentes. Comme disent certains : « Si tu ne t’es jamais planté c’est que tu es un débutant ! ». Alors je m’enrichis de cette expérience et j’ai attaqué de front les points à améliorer.

Août 2018

C’est donc la nouvelle date programmée qui me laisse du temps et que je dois mettre à profit pour peaufiner ce Mongolia Run Trip. J’ai pris des contacts pour mieux ajuster le budget qui est, vous vous en doutez, le nerf de la guerre. J’ai de nouveaux contacts à Oulan-Bator qui pourront m’aider à régler des détails logistiques.

mongolie-run-trip-parcoursLe défi

Le tracé, de la frontière sibérienne à celle avec la Chine, est inchangé. Toujours 1000 km à déguster en une quinzaine de jours dont 250 km dans le désert de Gobi

  • Départ : Altanboulag – Frontière avec le Russie (altitude 685 mètres)
  • Arrivée : Zamiin-Uud – Frontière avec la Chine (altitude 960 mètres)
  • Point le plus haut : aux alentours du 380ème kilomètre (altitude 1710 mètres)
  • Au total : environ 1000 km et 3800 mètres de dénivelé positif
  • Pour info le pays est en moyenne perché à 1600 mètres d’altitude

DEMANDE DU DOSSIER DE SPONSORING

Le dossier de sponsoring/partenariat/soutien pour le Mongolia Run Trip est disponible sur demande (en français et en anglais) à : contact(@)stephane-abry.com

Dossier de sponsoring :

  • Possibilités de partenariat, sponsoring et soutien. Plan médias, film/documentaire, conférences…

Je vous invite également à me rejoindre sur la page Facebook dédiée au projet. C’est la bonne occasion de me soutenir et d’échanger sur ce nouveau défi !

Si vous évoquez ce projet sur les réseaux sociaux, l’hashtag #mongoliaruntrip est un bon moyen de le faire connaître et de me soutenir.


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #teamUR #mongoliaruntrip

Léman Ultramarathon

Léman Ultramarathon

Courir n’est pas une punition et courir en « presque » rond l’est encore moins ! Je sais on se rassure comme on peut, surtout quand on annonce un kilométrage de 175 km.

Le projet Léman Ultramarathon

Faire le tour du lac Léman en courant les 18-19 juin 2016. Le départ sera donné à Montreux le samedi 18 juin à 12h00. C’est un défi personnel, ce n’est pas une course officielle, c’est une course que l’on appelle « off » dans notre jargon. Le but est avant tout de le terminer et s’il est réalisé en moins de 24h je le prendrai comme un plus. En 2013 je l’avais couru en 21h44 avec Monika Loscher qui m’accompagnait à vélo (UltraTour du Léman).

Le départ sera donc donné à Montreux, ensuite je passerai par St Gingolph, Evian, Genève, Lausanne, Vevey et retour à Montreux en petites foulées (voire très petites foulées…).

Faire la fête ?

Courir n’étant pas une punition, j’aimerais faire de ces 24h un moment de partage unique. Je vous invite toutes et tous à faire un bout de chemin avec moi, soit en courant, soit à vélo ou à rollers (déguisés et clubs bienvenus) ! Il vous est aussi possible de vous arrêter sur le bord de la route pour faire un peu de bruit et vivre avec moi ces instants magiques.

Suivi et points de rencontres

Léman Ultramarathon carteCette page va beaucoup évoluer dans les semaines à venir. Les infos seront régulièrement mises à jour pour vous tenir au courant de l’avancée du projet. D’ici au jour J je vous indiquerai ma vitesse théorique pour vous permettre de mieux savoir où me rejoindre.

Pour tous contacts : contact(@)stephane-abry.com et/ou +41 78 88 37 2 37

 

 

Réseaux sociaux

code FBLes 3 réseaux sociaux choisis seront Facebook, Twitter et Instagram

Un QR code a été créé pour vous amener directement sur la page Facebook dédié à l’évènement

N’hésitez pas à utiliser #lemanultramarathon lors de vos posts 😉

 

 

 

 

 


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultra #ultramarathon #ultramarathonien #rêve #endurance #inspiration #motivation #abry

Joie2

Atelier Vivez vos rêves à Monthey

Samedi 21 novembre 2015 de 09h00 à 12h00 je vous propose un moment de partages et de conseils pour que vous puissiez vivre vos rêves !

Il vous arrive de repenser à vos rêves d’enfant, ce que vous vouliez faire en étant plus grand, adulte… Vous imaginez celle ou celui que vous auriez pu devenir, être… Vous avez un rêve ou des rêves pleins la tête (nager avec des dauphins, traverser l’Europe à vélo, créer une fondation, apprendre le mandarin, jouer d’un instrument de musique, chanter…).

Vous aimeriez tant vivre vos rêves sans avoir de regret plus tard. Mais comment les mettre en place ? Comment se sortir du jugement des autres ? Qu’est-ce qu’il vous manque pour oser ? Quelles excuses utilisez-vous pour ne pas vous lancer dans l’aventure ? Et si vous vous écoutiez ?

Durant cet atelier nous évoquerons aussi les peurs que vous vivez, les limites que nous nous mettons ou que nous acceptons des autres et dès lors le verbe OSER prendra tout son sens.

Je vous propose des méthodes simples pour atteindre vos buts, il vous suffit de venir avec de l’envie, celle de réaliser vos rêves et le reste suivra !

3 mots clés durant cet atelier « Vivez vos rêves »

– OBJECTIF

– MOTIVATION

– OSER

Atelier « Vivez vos rêves »

Samedi 21 novembre 2015 de 09h00 à 12h00

Hôtel des Cheminots à Monthey

Tarif d’inscription : CHF 80.- jusqu’au 18 novembre 2015

Renseignements et inscriptions auprès de Stéphane Abry au 078 88 37 2 37 ou contact(@)stephane-abry.com


Partageons aussi sur les réseaux sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

au dela du marathon

Au-delà du marathon

Il suffit de voir le succès des ultratrails ou des ultramarathons pour comprendre que cet engouement n’est pas près de s’éteindre : UTMB, 100 km de Millau, 100 km de Bienne, TVSB, 24 heures… voici quelques clés et idées pour courir au-delà du marathon !

Courir au-delà du marathon

Tout d’abord commencez « petit » et suivez une progression logique pour vous assurer du plaisir et un minimum de bien-être en augmentant la charge kilométrique. Commencez par 10 km, montez sur semi-marathon, courez quelques marathons et lancez-vous par exemple sur un 6 heures. Si vous n’avez jamais couru de trail, sachez qu’un 42 km en montagne commence déjà « à parler » donc attention à l’excès d’enthousiasme et aux yeux plus gros que le ventre.

Soyez conscient que courir en endurance un ultra ne sera pas plus dur physiquement que courir une distance plus courte mais avec une forte intensité. Je me suis plus facilement cramé sur un semi-marathon en voulant tenir un tempo, que sur un 24h à plus faible vitesse. Evidemment à chacun sa vitesse et sa capacité à encaisser la douleur.

Autant nous avons de la peine à nous imaginer marcher sur un 10’000 mètres (à moins d’un sérieux souci physique), autant il va falloir vous habituer à ne pas considérer la marche comme un échec quand vous participez à un ultra. A moins d’être au top niveau vous verrez beaucoup de centbornards récupérer en marchant. Très souvent l’objectif premier est de passer la ligne d’arrivée, le chrono vient après.

Vous n’êtes pas sur un 10 km où dès le départ vous partez au taquet comme un bourrin ou plus joliment dit comme un jeune cheval qui se lâche dans la prairie à la sortie de l’étable au printemps ! Quoique… en 2012 je me souviens qu’aux 24h de Bâle ça se tirait la bourre dès les premiers tours… D’une manière générale apprenez à résister à l’appel de la vitesse et comme le Petit Scarabée, apprenez la sagesse, apprenez à partir lentement.

Il va falloir aussi gérer l’alimentation et l’hydratation, alterner sucré et salé, devenir un boit-sans-soif et malgré tous les bons conseils que vous recevrez, vous ferez le tri dans les infos que vous entendrez pour découvrir et valider ce qui vous convient le mieux, ce qui vous convient à vous !

courir dans l au delaDans les trucs utiles auxquels il est bon de penser : ne laissez aucune étiquette à vos vêtements (picotements, brûlures). A tous les points de frictions de la pommade vous badigeonnerez (crème Nok par exemple – aisselles, entre les cuisses, entre les fesses…).

Ce n’est pas très séduisant, ni sexy, mais il arrive fréquemment sur de la longue distance d’avoir des soucis de digestion (nausées, vomissements, diarrhées…). A ce moment là repérez tout de suite si vous avez froid, ou si vous vivez une insolation ou si vous avez assez bu depuis le départ. Par expérience, cela ne sert à rien de forcer. Faites une pause, mangez tranquillement, buvez, reprenez des forces et vous verrez les bienfaits assez rapidement (dans les 30-45 minutes qui suivent).

Bossez votre mental pour aller au bout du chemin. Si vous ne le travaillez pas à l’entraînement vous comprendrez assez vite durant l’épreuve pour quelle(s) raison(s) on en parle autant dans cette discipline. Habituez-vous à courir en solitaire, devenez votre propre « héros », faites grandir « le guerrier, la guerrière » qui est en vous, apprenez à jouer avec vos images internes, avec votre dialogue intérieur, faites ami-ami avec la douleur et par moment revenez au pourquoi vous courez au pourquoi vous êtes-là !

Courir dans l’au-delà

Participer à un ultra est vraiment une expérience unique, de dingue, au-delà du sport… Vous entrez dans une aventure, vous devenez un Indiana Jones de la course, vous changez obligatoirement quelque chose en vous après cette expérience.

Apprêtez-vous à vivre intensément vos émotions. Préparez-vous à avoir mal et quelques fois à en redemander. Soyez prêt à repousser vos limites physiques et psychiques.

Courir au-delà du marathon, courir un ultra, est une des plus belles et des plus intenses expériences de vie que je connaisse. Mais attention : on y prend goût !

 

Motivé

Motivé pour réaliser vos rêves ?

J’aimerais, je pourrais, je rêverais, si seulement, et puis à quoi bon, enfin non, si c’était possible ça se saurait etc… Des paroles qui traduisent ce qui se passe en vous quand vous n’êtes pas motivé pour réaliser vos rêves ou en tout cas avec une peur plus forte que votre motivation. Rassurez-vous, ne dit-on pas qu’il y a toujours une solution ? Laissons la peur de côté et intéressons-nous à la motivation.

Différentes définitions de la motivation :

La motivation, c’est ce qui pousse un individu à agir dans une direction donnée avec une intensité donnée, mais aussi ce qui le pousse à maintenir son action.

C’est l’ensemble des facteurs dynamiques qui orientent l’action d’un individu vers un but donné, qui déterminent sa conduite et provoquent chez lui un comportement donné ou modifient le schéma de son comportement présent.

C’est l’énergie qui nous anime. C’est le désir de faire des choses.

La motivation est un état dynamique qui a ses origines dans les perceptions qu’une personne a d’elle-même et de son environnement et qui l’incite à choisir une activité, à s’y engager et à persévérer dans son accomplissement afin d’atteindre un but.

En langage humain… ça nous donne ceci : vous êtes motivé alors vous voyez le but précisément, vous savez ce qu’il faut faire pour l’atteindre et vous vous sentez boosté, rempli d’énergie pour le faire. Vous vous sentez fort et vous y croyez plus que tout !

Etre motivé pour réaliser vos rêves :

Donc, sans un minimum de motivation, rien ne se fait, rien ne se crée. Elle est notre force motrice, qui nous invite à passer à l’action et rend vivant et efficace ce que nous faisons.

Ce qui mobilise l’être humain (et dès son plus jeune âge) c’est avant tout de satisfaire ses besoins ; notamment vitaux. Une multitude de nécessités nous poussent à bouger, à entreprendre, à nous investir : besoin de confort, de reconnaissance sociale, de biens matériels, etc. Il est un autre ressort, plus subtil mais non moins puissant, sur lequel s’appuie notre envie et notre goût de faire : c’est ce qui, pour chacun d’entre nous, a le plus d’importance. Ce peut être l’amour, le pouvoir, l’argent, la création d’une famille ou toute autre valeur, pourvu qu’elle nous tienne personnellement à coeur. Agir en accord avec nos valeurs décuple alors notre énergie.

Ce qui reste valable pour nous tous, c’est que si l’on s’engage dans un projet qui répond à nos besoins et fait écho à nos valeurs fondamentales, nous tirerons du plaisir à le mener à bien.

Une personne motivée va de l’avant, prend les choses en main, s’engage, elle veut aller au bout et ne renonce pas à la première difficulté.

A retenir : Plus la maîtrise sur le déroulement et la conséquence est élevée, meilleure est la motivation.

OsezEtre motivé pour réaliser vos rêves de course :

Si j’avais écouté ce que l’on me disait, croyez-vous que j’aurais entrepris certains rêves (Sion – Paris en courant 765 km, Tour de Suisse en Courant 1000 km, faire de ma passion mon job…) ? Evidemment que non ! Car entre ce que j’entendais et certaines de mes pensées négatives j’avais tout pour ne jamais me lancer ! Ce qui m’a permis de faire le grand saut ce fut ma motivation à réaliser mes rêves.

Etre motivé pour réaliser vos rêves vous permettra de gagner en confiance, d’améliorer votre estime de soi et surtout d’OSER !

« N’ayez pas peur mes amis mais n’attendez pas qu’il soit trop tard ! » – (Le cercle des poètes disparus)