Articles

Vue

Retour au Lausanne Marathon

C’est avec un immense plaisir que je serai de retour au Lausanne Marathon le dimanche 22 octobre 2017. C’est un parcours que j’apprécie particulièrement pour sa beauté dans le Lavaux et avec sa vue magnifique sur le lac Léman. De plus j’ai la chance d’y être invité et c’est une belle reconnaissance dans ma pratique de la course à pied. Je me permets donc de remercier chaleureusement les organisateurs pour cette invitation.

Mon expérience au Lausanne Marathon

Autant je me suis amusé sur le semi-marathon (en solo ou en tant que meneur d’allure), autant je me suis rendu 2 fois sur les 42.195 km du parcours avec trop d’enthousiasme ! Mêmes erreurs à mes 2 participations : trop vite, trop confiant ! Mes entraînements m’indiquaient qu’il était illusoire pour ma part de passer sous les 3 heures. Jusqu’aux derniers moments de mes préparations je constatais que j’aurais beaucoup de peine à tenir un peu plus de 14.1 km/h. Il aurait été plus sage de viser les 03h15. Mais j’avais gardé espoir et comme le disait Jean-Claude Dusse : « Sur un malentendu ça peut marcher ! » Marcher oui, mais courir non ! Et sur marathon il vaut mieux ne pas trop compter sur le malentendu.

Donc dans « ma maintenant grande sagesse »… Je ne vise pas un chrono en dessous de 2 heures (sic), ni de 3 heures… mais j’apprécierais passer la ligne d’arrivée entre 03h15 et 03h30. Je vais donc avoir besoin de retravailler de la vitesse, des fractionnés courts et longs pour retrouver du rythme. Jusqu’à la fin juin je vais donc observer où j’en suis et accepter que je n’ai plus 20 ans ! A partir de mes feedbacks je pourrai viser un objectif (03h15, 03h20, 03h30…).

Tracé

Pour la distance marathon (42km195m) le dénivelé est de 185 m pour les montées et de 218 m pour les descentes; soit une différence de 54 m de dénivellation. Le point le plus haut se situe au km 1.2 à 424 m. Le point le plus bas se situe à l’arrivée à 370 m. Le parcours est donc légèrement vallonné mais au fur et à mesure des kilomètres mangés il est néanmoins exigeant si vous avez envie d’y performer. Une suggestion : pensez à inclure de longs faux-plats montants dans votre préparation et faire du dénivelé sera intéressant pour être résistant jusqu’à la ligne d’arrivée.

On en discute

Je vous invite à en discuter sur ma page Facebook – Course à Pied !

FB

 

 

 

 


 Partageons aussi sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Facebook : www.facebook.com/stephaneabrycoaching & www.facebook.com/abrystephane

Twitter : twitter.com/StephaneAbry

Linkedin : www.linkedin.com/in/stephaneabry

Pinterest : www.pinterest.com/stphaneabry

Instagram : instagram.com/steabry

Google+ : plus.google.com/u/0/+StéphaneAbryCoaching

Hashtags

#ultrabry #ultramarathon #abry #apnée